Tambour Battant – The Missing Link

Tambour Battant – The Missing Link

Tambour Battant - The Missing Link - Ozore Age

Tambour Battant. D’une, c’est un blaze qui sonne bien, de deux, ça correspond parfaitement aux origines de ce duo franco-français, tous deux batteurs de formation. En passant à peu près par toutes les phases de la musique qui pousse les ados à la rébellion – de Sonic Youth à Rage Against The Machine en passant par le jazz, les Daft Punk, le hip-hop et Radiohead – Ben et Nico font copain-copain avec les machines en sautant à pied joint dans la boue des raves. Au bout de quatre ans de lives, on peut alors commencer à en extraire le jus et sortir un album, d’où The Missing Link. En effet, il s’agit sans doute du chainon manquant entre la France et l’Angleterre, sans avoir besoin de prendre l’Eurostar. Si on pense que les anglais ont déjà tout fait en matière de beats cassés, le tandem défraie la chronique avec ce disque complètement mature, privilégiant la mélodie, avec toujours cette sècheresse et cette envie d’aller droit au but sans passer par des filtres à rallonge devenus d’usage courant outre-manche.

Inspiré par les voisins, certes, mais incroyablement personnel, The Missing Link fait facilement grimper Tambour Battant au niveau des autres combattants bleu-blanc-rouge comme Missill ou FX909. Presque chaque titre est un prétexte pour présenter un featuring et prendre une nouvelle bouffée d’influences : MC Youthman, l’un des meilleurs entertainers du moment, toaste calmement (!) sur La tribu des Singes, contrairement à l’infatigable Jamalski qui ouvre ses vannes sur la drum’n bass de Bleep Rmx. Forcément, on passe par la case reggae/ragga avec MC Wapi, Sheriff Gale ou le joyeux Sound Clash en collaboration avec le nouveau talent Taiwan MC. On continue les virages bien négociés avec la basse en spirale de CCs Recruting, avec Oscar Burton des Mas I Mas, ou l’étrange conclusion de guitares ambiantes Enado, avec Adrien Unik, autre compositeur de DnB, bien loin de son registre habituel. Et lorsqu’ils se la jouent ‘solos’, on tape dans la drum’n bass agressive du furieux Benchiko, Bomberman et Sunstroke ou le breakbeat dancefloor (pléonasme?) de Atomik Cirkus Rmx ou KP3 que l’on pourrait presque ranger dans les bacs electro-tek.

Euh… Ils passent quand dans le coin en live ces deux là?

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising