Hudson Mohawke – Polyfolk Dance

Hudson Mohawke – Polyfolk Dance

Hudson Mohawke - Polyfolk Dance - Warp Records

Bordel, qu’est ce que c’est frais! Après Gang Gang Dance et Tim Exile, Warp Records se porte plutôt bien dans cette transition 2008/2009 avec de nouveaux artistes tous aussi surprenants dans des styles pourtant antagonistes. Hudson Mohawke est amoureux de musique depuis qu’il a sept ans: mixtapes à base de platines pourries ou composition sur Playstation, ça devient du sérieux quand il remporte le championnat DMC anglais à quatorze ans. Il a aujourd’hui vingt-deux ans et vient planter sa tente sur la parcelle de terrain qui sépare les demeures de Jimmy Edgar et Prefuse 73.

A la limite de l’abstract hip-hop, Poldakot Blues ressemble a du disco funk gentillet type Jackson 5 qu’on aurait désossé comme un docteur Maboul en touchant les bords. Le joyeusement curieux Monde évoque un générique déstructuré de dessin animé à base de Barbapapas qui rouleraient des pelles aux Bisounours! La puissance des battements d’Overnight est confrontée à la légèreté des samples vocaux, dans un esprit instrumental digne des prods de RZA, Masta Ace ou Theory Hazit. Speed Stick hésite entre envoyer la sauce ou laisser discourir ce synthé autoritaire, et Velvet Peel est un délire 8 bits fait d’une rythmique à la André 3000, de bleeps façon DAT Politics, et toujours une maîtrise du cut’n paste vocal qui dépasse l’entendement. Pour terminer, Yonard se veut plus agressif, comme si Aphex Twin balancerait des jurons parce qu’il n’a pas son parapluie alors qu’il commence à pleuvoir des cordes…

Petite particularité, les morceaux dépassent rarement les 3 minutes, mais on a encore faim nous!! Il faudra attendre l’été pour espérer se rassasier…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising