Mirko Loko – Seventynine

Mirko Loko – Seventynine

Mirko Loko - Seventynine - Cadenza

Il est rare qu’une sortie Cadenza ne fasse pas l’unanimité chez les amateurs de minimale et autres sons dancefloors à l’esthétique épurée. Qu’il s’agisse d’un album ou d’une compilation, le label n’a jamais fait un pet de travers qui aurait pu nuire à sa réputation. Et ça continue. A vrai dire, il n’y a eu paradoxalement qu’un seul vrai album, celui de Los Updates et, double étonnement, c’est la toute première apparition de Mirko Loko sur le label ! Il ne passe pas par le circuit habituel du maxi qui précède le disque et pénètre directement par l’entrée des artistes, ce qui est loin d’être volé puisque cette moitié du duo Lazy Fat People a déjà fait des apparitions sur Border Community ou Planet E.

Pour démarrer en douceur, l’ambient cristallin de Sidonia, néanmoins percussif, se rapproche des productions du label français Ultimae. La petite voix féminine équatoriale de Around the Angel réchauffe réchauffe une instru minimale plutôt linéaire qui se serait sentie un peu seule sans ce chant. Love Harmonic et On Fire manquent un peu d’âme, mais Seventynine trouve son salut dans le downtempo cosmique d’Astral Vacuum et Altrove, qui sont peut être les morceaux les moins dancefloors du label. Par contre, on relève quelques influences Detroit sur You Know Where, et la rythmique soutenue de Bluebook conserve une certaine tension pendant toute sa durée, et reflète une série de tracks relativement horizontaux qui laissent le temps de nous imprégner totalement du sujet.

Avec son compromis dancefloor/home sweet home, Mirko Loko enrichit la définition du son Cadenza sans trop s’en écarter comme s’il s’agissait d’une encyclopédie libre !

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising