Delinquent Habits – The Common Man

Delinquent Habits – The Common Man

Delinquent Habits - The Common Man - Deepdive Records

Avec son look cliché de métalleux barbu, chauve et tatoué, le californien Ives est pourtant une figure majeure du courant hip-hop, et on se réjouit à l’avance d’avoir de ses nouvelles sur disque après au moins 5 ans d’absence. Au départ accompagné de Kemo et du DJ o.G Style, le trio devient incontournable en dépassant le million de copies vendues de l’album Tres Delinquentes, et porte bien haut le drapeau du latin hip-hop aux côtés de Cypress Hill, deux groupes qui ne sont toujours pas descendus de leur trône après toutes ces années. Et même s’il se produit depuis les années 90, Ives, maintenant seul maître à bord de Delinquent Habits ne se revendique pas comme un artiste old school. Sans se reposer sur ses recettes de grand-mère qui marchent à tous les coups, il garde comme objectif de foutre le feu en cherchant toujours des manières différentes de percuter, s’entourant de producteurs variés tel que Andre Hortsmann (Pet Shop Boys, All Saints) entre autres.

The Common Man donne son titre à l’album et au morceau d’introduction, qui renvoie effectivement nos pensées vers Cypress Hill, une guitare et des trompettes Mariachi pour un track puissant au flow singulier rythmant ce refrain qui envoie les bras en l’air, tout comme l’hymne à la fiesta Party That Way. My Life, c’est du hip-hop de fumeur de spliff roulé aux influences pop-rock avec un beat bien lourd et une instru chiadée qui s’avalent sans filtre. Ives adopte une manière de rapper toujours entraînante comme sur le funky et tubesque How We Do, où il empiète d’un orteil sur le territoire des Beastie Boys. L’orgue inquiétant et les guitares massives de In L.A. Défient Ives et son micro, le forçant alors à assurer son flow qui devient rassurant sur le poussiéreux As Long As We’re Together, petite pause mélancolique dans cette ambiance jusqu’ici très dancefloor. Chose rare dans les albums de hip-hop, un seul featuring est recensé, Sick Jacken qui produit What It’s All About, juste avant que l’on remplisse nos verres de tequila et nos ventres de burritos en écoutant le jovial Mescalito, le limite carnavalesque I Like It, ou le cuivré Fiesta qui porte fort bien son titre avec son refrain spanglish!

Les Delinquent Habits seront bientôt près de chez toi, alors lève toi et danse Gringo!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising