Jondo – Pure

Jondo – Pure

Jondo - Pure - Four Music

Attention, ne faites pas attention aux étiquettes qui annoncent « révélation reggae » ou « roi du riddim », Jondo est un artiste différent, loin des clichés jamaïcains, qui a troqué ses rastas et son spliff contre des Nike et une guitare. A l’origine membre du groupe The Ruffcats avec qui il fait ses preuves essentiellement sur scène, il suit les traces du fameux Gentleman (il l’accompagne pendant deux ans sur sa tournée) et se lance dans une carrière solo, endossant vite le maillot de nouveau talent à suivre de la scène allemande. A quelques jours de la trentaine, l’artiste d’origine coréenne en est à son quatrième album, du reggae acoustique qui côtoie le folk de très près. Ce disque, Pure, c’est l’art de faire passer des émotions avec des cordes. Des cordes vocales additionnées à celles d’une guitare provoquant une certaine harmonie dans cette formule à la fois simple et faussement minimale.

Jondo parle beaucoup de malheurs dans ses chansons, une réalité touchante chantée avec mélancolie, comme les émotions à distribuer gratos de Jah Children. Tirant le meilleur de toutes les religions, sa sagesse naturelle se transmet à travers une musique apaisante, qui berce les sens en partie grâce à sa voix atypique, comme sur le superbe Little Closer, où son timbre rappelle celui d’Horace Andy. Jondo partage sa solitude, à tel point qu’on se croit dans sa chambre, à ses côtés, en train de l’écouter chanter le refrain addictif aux influences pop de Good Girl (il en offre même une version plus riche en bonus track), où les faux-airs hispaniques de Sometimes, prenant jusqu’au bout. A écouter sans plus tarder!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising