Villa Nah – Origin

Villa Nah – Origin

Villa Nah - Origin - Sahkö Recordings

C’est marrant, en écoutant les dix premières minutes de Origin, le tout premier album de Villa Nah, on devine que la Scandinavie y est pour quelque chose. A croire qu’à l’école du froid, on fait du bon son (Björk, Kings Of Convenience, Röyksopp, …), et on ne se gêne pas pour se filer des coups de mains. Ici, c’est Jori Hulkkonen qui se charge de produire le baptême de ses deux compatriotes en terme de long format. Villa Nah, c’est des influences New Order et Depeche Mode cryogénisés et tout juste sortis du congélo. A l’écoute de l’intro Time For Tea, on espère que les gars d’Helsinki on tenté de caricaturer une BO de garden party de la bourgeoisie anglaise. Si le second morceau est comme ça, j’appuie sur eject. Heureusement, cette entrée volontairement naïve embraye sur une délicieuse chanson electro-pop, Running On au charme hivernal que l’on retrouvera sur le reste des morceaux. Seul souci, les 12 chansons se suivent et se ressemblent, et on mettra de côté les arrangements un peu simplistes de Some Kind Of Dream, dont on aurait pu se passer volontiers. Le fil conducteur est somme toute intéressant : Ways To Be est aussi léger et sexy qu’un hit de Tiga, l’humeur new-wave de All The Days ou le romantisme digital de Remains Of Love s’écoutent en altitude, Rainmaker est un flashback mérité dans les années 80 et avec peu de moyen, Villa Nah rejoint le mélancolisme sur le nuageux Envelope… Merci Jori.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising