After In Paris – Time Cycle

After In Paris – Time Cycle

After In Paris - Time Cycle - Out Note Records

Après avoir dédié un titre à David Lynch sur leur premier album en 2004, le trio After In Paris décline son idée avec un album placé sous le signe du 7ème art. Attention, il ne s’agit pas là d’un bête album de jazz à mettre en fond sonore sur les images d’un film d’auteur chiant, mais d’un travail intelligent autour d’instruments classiques fondus dans des arrangements électroniques d’une finesse rare. Par exemple, l’éponyme Time Cycle est un tapis vocal et cuivré extrêmement moëlleux cousu par Claire Michael, sur lequel on s’allonge pour mieux apprécier les envolées de saxophones et beats intermittents, qui hésitent entre jungle et abstract hip-hop. Les deux mâles du groupe, Jean-Michel Vallet et Patrick Chartol, ont également les mains savantes et mettent leur talent de claviériste ou de batteur au service de pièces modern-jazz subtiles comme le sexy Emotions Are So Strange, de quoi illustrer une scène de sexe, ou le ludique It’s Halloween sur lequel se promènent des extraits de films, petit plus récurrent du disque.

Deux invités viennent mettre un peu de piment dans la musique du trio: Paolo Fresu à la trompette et Dave Liebman au saxophone. Le premier s’illustre sur deux morceaux électro-acoustiques impatients, les géniaux Short Cuts et Up Town dont la ligne de basse vive et la rythmique syncopée rappellent indubitablement Squarepusher. L’autre fait vibrer ses lèvres sur le fantomatique Mind, Body And Spirit et Inexplicable, lointainement influencé house et drum’n bass. On éprouve un certain plaisir à écouter ces petites perles inattendues et After In Paris nous le rend bien à travers ces pièces anti-dépressives écrites au format pop (ne dépassant jamais les 5 minutes), comme le langoureux Typical ou la balade élégante Infinity Of Life. A bientôt sur grand écran?

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising