AIR – Talkie Walkie

AIR – Talkie Walkie

AIR - Talkie Walkie - Source Records

Dès leur 1er album, Moon Safari, le groupe versaillais AIR s’est distingué et de loin par ses productions Pop précieuses et léchées. Personnellement les 1ères notes de All I need ou Le voyage de Pénelope me fournissent toujours le même plaisir intense. Leur BO de Virgin Suicides de Sofia Coppola donnait également l’impression que le duo était touché par la grâce, à des années lumières de leurs contemporains!

Il en allait de même pour 10000 Hertz Legend qui fut moins bien accueilli par la critique mais tout aussi apprécié par les fans de la 1ère heure (Argghhh Don’t Be Light, monument de cet album!).

C’est donc fébrile que l’on ouvre l’emballage de ce Walkie Talkie puis que l’on appuie sur play. Attention un album de AIR ne se juge pas à la 1ère écoute mais s’amadoue avec le temps, Nicolas Godin et Jean Benoît Dunckel sont beaucoup trop exigeants, minutieux et soucieux de leur musique pour jouer dans la facilité!

Les trois premiers titres Venus, Cherry blossom Girl et Run sont un enchainement redoutable qui met de suite l’auditeur, si il est sensible à la pop et aux arrangements raffinés et luxuriants, à genoux.

Par contre le milieu de l’album est un ton en dessous voir ennuyeux ce qui est assez décevant quand on suit ce groupe depuis ses débuts. Heureusement Alpha Beta Gaga vient sauver tout ça grâce à son banjo, ses sifflets et sa rythmique qui n’auraient d’ailleurs pas déplu à Ennio Morricone, un des modèles du duo français.

Donc, malgré deux ou trois titres sans conteste trop faibles par rapport à leur capacité, AIR s’en sort relativement bien et continue de nous faire rêver et surtout voyager dans des contrées lointaines où l’on espère pouvoir croiser des génies comme Brian Jones ou Burt Bacharach jouant ensemble au frisbee au bord de l’océan. Bonne écoute et surtout bon trip !

Tags

About author: PussySelektor

PussySelektor

Electronic music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising