Soul Designer – Evolutionism

Soul Designer – Evolutionism

Soul Designer - Evolutionism - Third Ear Recordings

La théorie de l’évolution selon Fabrice Lig. Sacré programme en perspective, il y a matière à raconter et l’interprétation musicale que l’on peut faire de l’évolution est vaste.

Pour ce second opus, Soul Designer s’attèle donc à nous proposer sa vision de l’évolution. Ce thème tient particulièrement à cœur Fabrice Lig et à l’écoute du résultat, on ne peut que constater que l’inspiration n’a effectivement pas manqué.

« Comment l’évolution a-t-elle fait qu’on en est arrivé là ? » Evolutionnism se veut avant tout être un espace de réflexion. Sensibilisé par le devenir de notre monde, Soul Designer a voulu créer un album qui permet de se poser des questions, de faire réfléchir. Pour ce faire, il annonce clairement la couleur, cet album est fait d’influences multiples, finalement un hommage à la musique dans son ensemble, elle-même soumise à une évolution permanente. Il est donc tout naturel de constater que Evolutionism est un savant melting pot d’inspirations diverses assemblées dans le but de faire avancer la musique.

Difficile de classer cet album dans un style bien précis. Fabrice Lig réussi tellement bien son mélange d’influences que les rythmes tantôt Funky, tantôt House, tantôt Détroit, tantôt Techno tendent à confirmer que finalement aucun style en particulier ne définit la musique de ce denier. A l’écoute de cet album on pourra se poser la question de savoir si Fabrice n’est pas en train de créer son style personnel, ne ressemblant à aucun autre ? En tout cas, un fait apparaît inévitable, grâce à Evolutionism, preuve est fait que Fabrice Lig a réussi à définir son propre univers et que celui-ci lui colle inévitablement à la peau. Made Mike (UR, Detroit, USA) lui-même le reconnaît : « Beautiful Music, Fabrice has really found hiself musically ».

Evolutionism est une réussite complète, un régal à vivre, une leçon de musique électronique. Très abouti, cet album recèle quelques titres à ne pas manquer. Celui qui marque certainement le plus à l’écoute est cette « revue » plus que réussie de Rockit d’Herbie Hancock. Ce morceau s’est un peu fait construit seul sans réelle prétention de sortie mais le résultat est là et sans équivoque. Rockit est formidablement mis à la sauce Lig. Evolutionism, le track éponyme de l’album marque également les esprits et se veut sans doute être le plus « classique » de l’album. Cela relève encore l’intérêt d’un track qui n’aurait certainement pas dénoté sur l’album Homework des Daft Punk. DDNA et sa rythmique joyeuse, The Power Of A City (Featuring Cléo, chanteuse de Soul bruxelloise) et son côté funky ainsi que Australow-P-Tek Funk en collaboration avec Ken Ishii relèvent encore cet album que les amateurs de musique électronique intelligente ne manqueront pas le 23 juin lors de sa sortie.

Fabrice Lig nous étale une fois de plus sa science de la musique électronique. Il y a ajoute en plus cette notion intéressante d’humanité qui délivre à cet album un caractère et une personnalité uniques.

Tags

About author: lespagnol

lespagnol

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising