The Whip – X Marks Destination

The Whip – X Marks Destination

The Whip - X Marks Destination - Southern Fried Records

Bizarrement, chaque saison voit apparaître un groupe indie-electro avec des machines, des synthés et des guitares, qui s’inscrit parfaitement dans la mouvance musicale actuelle. On a vu passer Soulwax, puis Hot Chip, puis Klaxons, voici aujourd’hui The Whip, idéalement placé pour faire un carton. Sans obligatoirement apporter quelque chose de nouveau, on ne peut pas reprocher à ces mancuniens de jouer la facilité : une énergie live impressionante, une volonté de monter autant sur scène que de tourner sur les platines des DJs, et des morceaux qui ont l’étiquette « Attention, hit ! » collée sur leur front. Après le split de leur premier groupe en plusieurs morceaux, Bruce Carter (voix / guitare) et Danny Saville (machines / synthés) ne peuvent pas rester sans rien faire. Ils dénichent alors Nathan Sudders (basse) et Fiona Daniels (batterie) pour former The Whip, qui décolle en partie grâce à MySpace (évidemment), à une série de concerts locaux, et à ce tube, Trash, single sorti à l’origine en 500 exemplaires. Il fallait évidemment se douter que ça serait trop peu pour un hymne electro-rock de cette carrure!

La locomotive Trash démarre cet album à plein pot avec ses montées folles et sa dynamique incroyable. Au-delà de quelques morceaux un peu gnangnan qui font baisser un tantinet le niveau de l’album (Sirens, Frustration), The Whip s’en sort formidablement bien et tient sans problème sur long format. Ces clubbers ont réussi à attirer l’attention de l’exigeant Gildas de Kitsuné, qui sort le single Divebomb après avoir fait figurer la tuerie citée ci-dessus sur la compilation Maison 3. Aussi difficile à croire que ça puisse paraître, le quatuor est plutôt loin de la mentalité hype : du son, du son, et rien à foutre d’être des stars ! Je vous invite donc à écouter d’urgence Muzzle #1, morceau le plus rétro du disque, un Fire largement dominé par les machines ou la pop mélancolique du très bon Save My Soul…

En cadeau, un DVD live @ The Academy 3 (Manchester) ou 40 minutes des Whip en sueur !

« It’s a celebration of freedom. Forgetting about shit, going out, having a good time. »

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising