Guy Gerber – My Invisible Romance EP

Guy Gerber – My Invisible Romance EP

Guy Gerber - My Invisible Romance EP - Supplement Facts

Guy Gerber fait partie des artistes incontournables à l’heure actuelle. Malgré quelques compositions, sa carrière explose avec la sortie Stoppage Time sur Bedrock Records en 2004. Ce titre était même devenu l’anthem des soirées Cocoon à l’Amnesia et du DC10 à Ibiza ou encore du Secretsundaze à Londres et apparu sur de nombreuses compilations, par exemple celles de François K, Wally Lopes ou Sven Väth. Depuis Guy Gerber a fait du chemin avec des sorties tels que Open The Gates sur Great Stuff Recordings ou Belly Dancing et son premier album Late Bloomers sur Cocoon Recordings. Il a également entre temps créé son label Supplement Facts qui édite des artistes comme Michel Cleis, dOP ou Varoslav.

Guy Gerber, en toute logique, a donc choisi son label pour nous sortir ce double EP, qui est une mise en bouche avant son nouvel album prévu pour le courant de l’année 2010. Malgré ces nombreux bookings et sa résidence au Space (Ibiza). Cet ancien footballeur qui délaissa le ballon rond à 16 ans pour se consacrer entièrement à sa passion, la musique, a composé ces différents titres tout au long de l’été 2009, chaque morceau étant un reflet privilégié de cette période. Fidèle à lui-même, il mélange les harmonies douces-amères, un groove profond et puissant et une bassline quelque peu expérimentale et futuriste.

Guy Gerber fait partie des artistes incontournables à l’heure actuelle. Malgré quelques compositions, sa carrière explose avec la sortie Stoppage Time sur Bedrock Records en 2004. Ce titre était même devenu l’anthem des soirées Cocoon à l’Amnesia et du DC10 à Ibiza ou encore du Secretsundaze à Londres et apparu sur de nombreuses compilations, par exemple celles de François K, Wally Lopes ou Sven Väth. Depuis Guy Gerber a fait du chemin avec des sorties tels que Open The Gates sur Great Stuff Recordings ou Belly Dancing et son premier album Late Bloomers sur Cocoon Recordings. Il a également entre temps créé son label Supplement Facts qui édite des artistes comme Michel Cleis, dOP ou Varoslav.

Guy Gerber, en toute logique, a donc choisi son label pour nous sortir ce double EP, qui est une mise en bouche avant son nouvel album prévu pour le courant de l’année 2010. Malgré ces nombreux bookings et sa résidence au Space (Ibiza). Cet ancien footballeur qui délaissa le ballon rond à 16 ans pour se consacrer entièrement à sa passion, la musique, a composé ces différents titres tout au long de l’été 2009, chaque morceau étant un reflet privilégié de cette période. Fidèle à lui-même, il mélange les harmonies douces-amères, un groove profond et puissant et une bassline quelque peu expérimentale et futuriste.

My Invisible Romance est une douce mélodie mélancolique sur fond de basses profondes et percutantes. Un morceau qui nous berce petit à petit jusqu’à l’éveil par des rajouts successifs de sonorité. Ei Sheket, réalisé avec les français dOP, est beaucoup plus percutant au rythme beaucoup soutenu grâce aux percussions de Clement Zemstov. Par moment, quelque peu mystique avec le vocal de Jonathan Illel, le morceau n’en est pas moins une vraie réussite. Avec So Close, Far Away, nous arrivons dans un morceau plus simple dans sa construction de base ou le rythme est donné par une basse profonde et un vocal samplé et répété. Heureusement, le morceau évolue et se construit progressivement avec l’ajout de divers effets, instruments et sons (comme des « cloches ») et un vocal qui se diversifie. Un morceau qui part cette basse très profonde nous fait vibrer jusque dans les tripes. Livia Bang The Drums a un titre évocateur puisque tout le morceau repose sur les différentes sonorités obtenues avec une batterie. Le morceau ne se limite pas à ce seul instrument mais ce denier en occupe bien la place centrale. Jango Records, avec son « son bulle » et son côté Jazz bar enfumé des banlieues, montre une nouvelle facette de l’artiste. Une approche intéressante mais qu’il a parfois un peu de mal à concrétiser parfaitement. Far Away, So Close, à ne pas confondre avec le titre cité quelques lignes plus hautes, est pourtant dans la même lignée que l’autre. Même type de sonorité mais avec structure différente et une basse moins légèrement profonde. Il ne vaut mieux pas écouter les deux un à la suite de l’autre mais avec deux autres morceaux entre les deux, ça passe relativement bien. The Hollywood In You est dans la mouvance la plus actuelle de la Tech House bien que nous puissions y retrouver un démarrage de morceau déjà utilisé sur cette sortie: une bonne basse profonde avec un vocal répété, le tout en montée progressive.

Guy Gerber nous montre une fois de plus tout l’étendue de son talent dans cette sortie riche en sonorité et en émotion. Par moment surprenant, par moment plus prévisible, cette release n’en est pas moins réussie pour ça. A ne pas oublier de se procurer dès la sortie!

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising