Mylo – Destroy Rock & Roll

Mylo – Destroy Rock & Roll

Mylo - Destroy Rock & Roll - Breastfed Recordings

Un track a suffit a lancer la carrière de Miles MacInnes aka Mylo, Drop The Pressure, hold-up parfait? Peut-être pas! Fort d’un succès underground rapide, ce titre a ensuite fait exploser les radios pour enfin s’imposer dans tout club digne de ce nom. Le parallèle avec Daft Punk, Royksopp et Metro Area repris par de nombreux journalistes reste tout de même pompeux même si Mylo, tout comme le duo versaillais avec le track Teachers, pratique allègrement le name droppping. Loin de révolutionner la musique comme Homework en son temps (pas si lointain …), Destroy Rock & Roll est une éprouvette de 55 ml de plaisir et d’hédonisme. Toujours funky et audacieux, l’écossais, qui sort cet album sur son propre label Breastfed (littéralement « nourri au sein ») se ré approprie les codes de la pop et de la house pour réussir un crossover fun et débraillé.

Seule une malheureuse reprise a du mal à passer mais on pardonne aisément ce clin d’œil trop appuyé lorsque l’on se laisse gagner par le groove au fil des plages. Avec l’aide d’ingrédients parfois poussifs comme ce satané vocoder, l’écossais déconcerte par sa facilité à nous faire trémousser et sa puissance fédératrice, certainement un héritage de son voyage aux USA pendant lequel il est tombé dans le rock californien et les productions west coast. Une seule certitude, on tient là un des albums néo-pop de l’année 2004 et également un remixeur qui va faire parler de lui.

Tags

About author: PussySelektor

PussySelektor

Electronic music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising