Dragon Bal fête ses 15 ans @ la Halle de Martigues le 23 Février 2008

Dragon Bal fête ses 15 ans @ la Halle de Martigues le 23 Février 2008

Dragon Bal fête ses 15 ans @ la Halle de Martigues le 23 Février 2008

Ce samedi 23 février, Dragon Bal fête ses 15 ans à la Halle de Martigues avec un énorme plateau artistique pour cette occasion. Nous pourrons ainsi y entendre Jeff Mills, Kiko, Oxia, David Carretta, Valentino Kanzyani, Umek, Adam Beyer, Manu Le Malin, Tonio, Technasia, The Hacker, Kevin Scherscheil, Ahm Trick, Nicolas Cuer, Spleen et Pika.

Un line-up alléchant, un prix abordable au vu de l’ampleur de l’évènement. Que demandez de plus?

Présentation des artistes

JEFF MILLS (Axis records – www.axisrecords.com)

On ne présente plus Monsieur Jeff Mills. Outre le fait qu’il fasse partie de cette poignée de pionniers de la musique électronique sur cette planète et un des tout premiers DJ mondiaux, Jeff Mills est comme Jimmy Hendrix, David Bowie, Serge Gainsbourg ou autre Kraftwerk, une de ces personnalités qui font avancer les choses et évoluer les mentalités. De plus, Jeff Mills est l’exemple parfait que la passion amène la réussite dès qu’elle est accompagnée par une volonté farouche de réussir.

KIKO (datapunk / goodlife)

Depuis ses débuts en 1992, Kiko n’a fait que progressé en passant par plusieurs
label reconnu. D’abord avec Phunky Data, formation issue de la scène Grenobloise
regroupant de nombreux artistes autour des label indépendants de Goodlife et du
magazine Ozone fondé en 1995. Cette émulation va contribuer à cristalliser jusqu’à
l’étranger une aura techno autour de la ville, l’instituant comme pôles important de la
production électronique en France.

OXIA (www.goodlife-ozone.com)

Depuis le premier maxi en 1995 sur Ozone Records, Olivier Raymond aka Oxia, s’est imposé comme l’un des fers de lance de la scène électronique Française.
D’abord connu pour ses mix « funky techno », Oxia a toujours était musicalement très ouvert, et au fil du temps ses sets sont devenus de plus en plus éclectiques, jouant electro minimal, electro house, techno mélodique.

DAVID CARRETTA (goodlife – www.davidcarretta.com)

Depuis l’émergeance du label Gigolo, dont il a signé la première référence en 1995, le lancement de son label Space factory et la sortie de son album Kill Your Radio , David Caretta est reconnu comme l’un des piliers de l’electro-techno. Il commence par la new wave avec les premiers synthés et séquenceurs et monte son premier groupe Art Kinder Industrie qui subit les influences de tous les combos synthétiques et industriels marquants de la fin des années 80/90. En 1993, il sort, en solo, son premier maxi Calyptol Inhalant sur le label HartHouse . En 1995, sa carrière décolle après sa rencontre avec Helmut Geier plus connu sous le nom de dj Hell qui décide de lancer avec lui International Deejays Gigolos , dont il signe trois maxis.
En 1999, David sort son premier album Le Catogue Electronique où il collabore avec les Chicks on Speed ou encore Electric Indigo , s’ensuit une tournée mondiale. En 2001, Caretta sort son 4 ème maxi sur Gigolo Domination EP avec le morceau Vicious Game qui se retrouve dans tous les charts electro international du monde.

VALENTINO KANZYANI (recycledloops/intec – www.myspace.com/valentinokanzyani.com)

Compatriote et ami de UMEK et MARCO NASTIC, VALENTINO KANZYANI est l’une des plus grandes exportations musicales de la Slovénie.
Ses sets sur 3 platines déplacent des foules énormes à travers le monde il est acclamé pour ses hymnes de dancefloor. Il devient le dj résident du club « Ambassada Gavioli » le plus célèbre de Slovénie. En 1999 il réalise, avec son vieil ami UMEK, son premier track sur primevil et ils décidèrent de créer le fameux label recycled loop. A chaque sortie d’un nouveau ep c’est un tube interplanétaire, ce qui lui permet de jouer dans tous les festivals ainsi que dans les plus grands clubs du monde.

UMEK (recycledloops – www.umek.si – www.myspace.com/djumek)

De son vrai nom Uros Umek (né en 1976 à Ljubljana) est un DJ slovène. Il est considéré comme pionnier des musiques électroniques en Slovénie. Très prolifique, ses mixes et ses collaborations sont très éclectiques.

ADAM BEYER (drumcode – www.myspace.com/adambeyer)

Adam Beyer, le “Maître Suédois”, est né à Stockholm en 1976. En 1990, il commenca à se produire comme DJ. Son premier album “Decoded”, paru en 1996, marqua son arrivée comme musicien électronique. Toujours en 1996, et dans la grande tradition de la scène électronique, il créa son propre label Drumcode. Au moment de la sortie en 1999 de “Protechtion”, son deuxième album, Adam Beyer était déjà incontournable en termes d’innovation musicale et d’impact. Il s’associa à Cari Lekebush sous le nom Concealed Project pour des apparitions live. En 2002, il publia l’album “Timewarp ».

MANU LE MALIN (uwe – www.myspace.com/manulemalin)

De son vrai nom Emmanuel Dauchez, il est l’un des plus vifs représentants de la scène techno hardcore internationale. Son pseudo de DJ est inspiré du film Les Frères Pétard.
Son approche assez dure de la musique techno, lui apporte rapidement une réputation de dur à cuire de la musique électronique.
Il a commencé par mixer Trance au début des années 1990, mais a très vite joué les disques d’un style alors naissant : le Hardcore. Il a fait sa réputation d’abord dans les secondes parties de soirées parisiennes.
Sa technique est impressionnante, il peut mixer sur 4 platines en même temps et maîtrise parfaitement le scratch.
Ses talents de DJ furent mainte fois exploités au sein de soirées, mais ce n’est qu’en 2002 que l’on constata que le camarade Malin peut composer, son premier opus à titre d’auteur Fighting Spirit. Un hardcore qui consiste en un amalgame de sonorités industrielles diverses s’éloignant du hardcore à proprement parler.Il a fondé avec Torgull le label Bloc 46.

TONIO (kobayashi / uwe – www.djtonio.com)

DJ Tonio est reconnu comme l’une des références de la scène techno, il consacre sa vie aux musiques électroniques depuis 17 ans et a sorti plusieurs maxis sur différents labels. Dès l’âge de 19 ans, ce « dancefloor trotter », a été résident à l’AnFer de Dijon… Considéré comme l’un des dix meilleurs DJ internationaux par le magazine Trax en 2000, il sort en 2003 son 1er opus, Connexion, réalisé avec
d’autres Dj’s, sur le label Uwe.

TECHNASIA Live (sino – www.technasia.com)

Ayant démarré leur aventure en 1997, Technasia est devenu une force redoutable sur la scène techno. Leur musique frénétique et émotive est appréciée partout dans le monde. Formé par le Français Charles Siegling et du Hongkongais Amil Khan, Technasia fait la fusion de l’est et de l’ouest pour créer un son unique et universel.

THE HACKER (goodlife / ozone – www.goodlife-ozone.com)

La musique de The Hacker a trois visages. Les traits robotiques, elle dessine une electro héritière de Kraftwerk, proche des américains Ectomorph et Dopplereffekt, de l’Hollandais I-F ou de l’Allemand Anthony Rother. Le teint pâle et la silhouette sombre, elle tombe dans une nostalgie pop et new wave. Le regard fou, enfin, elle amène une techno maladive et déstructurée à la manière d’un Christian Vogel.
Michel Amato commence la musique à l’âge de 17 ans. Les influences sont techno et industriel. En 1993, le courant techno déferle, le Grenoblois emprunte son versant le plus violent. Créateur du label Goodlife en 1998, le Grenoblois sort son premier gros album à l’automne 2001 avec Miss Kittin.

KEVIN SCHERSCHEL (modelisme / dagonbal / twentytwomusic – www.myspace.com/kevinscherschel)

Mon travail de mix m’a fait connaître et apprécier par de nombreux organisateurs d’évènements Techno, et c’est ce qui ma permis de jouer aux côtés des plus grands djs de la planète. C’est aussi là que j’ai rencontré Eric Napora, le fondateur du magazine Coda, magazine dans lequel je fus élu meilleur espoir par les lecteurs en 1995. Sur cette lancée, j’ai été résident au Rex (Paris) pendant près de deux ans pour les soirées Storm avant de m’installer dans la région de Nîmes en 1999, où je me suis consacré à d’autres activités (boutique de disques et apprentissage des outils de production musicale).
J’ai donc pris le chemin de la création avec dj Nhar, qui est l’autre âme de 22 Crew, et avec Jennifer Cardini ayant fait nos débuts de dj ensemble. Musicalement, après avoir exploré l’Electro, je reviens vers une Techno minimale tant dans mes sets que dans mes productions.

AHM TRICK (electroterminus / nuit rouge – www.myspace.com/ahmtrick)

Ce jeune Varois, au talent prometteur est technicien le jour et dj la nuit. Tout droit sorti des teufs, free et hardcore session, il est desormais l’organisateur des fameuses soirées Nuit Rouge dans le sud de la France. Il reste à l’écoute de son public pour lui faire partager le plaisir de sa musique qui est à la fois entraînante, harmonieuse et très pumping.

NICOLAS CUER (impulsif / dbrstyle / infinity recordsing – www.myspace.com/nicolascuer)

Elève de solfège à 10 ans sa passion pour la musique commence par la pratique de la guitare. Première platine vinyle à 1 ans et première prestation en club à 16 ans. A 17 ans il crée l’association Impulsif. Premier pas dans l’organisation à 18 ans avec le festival Impulsif. Très vite repéré par les organisateur des fameuses Dragon Bal il est choisi pour représente le mouvement. Suite à cela on le retrouve dans les clubs et festival les plus prestigieux de tout le sud de la France. Ses sets souvent parsemés de touches acides, sont intenses et ravageurs.

SPLEEN (emiscif / dragonbal – www.myspace.com/ixfader)

Simpliste, au caractère calme, Will aka Spleen, fait parti de la scène montante de la région Aixoise. Amoureu de la minimaliste, il crée, avec deux amis, l’association emiscif, avec laquel il organise des soirées. Tout en continuant ses études il décide de faire avant tout de la musique, sa passion. Vat il en faire son travail?

PIKA (studio88 – www.myspace.com/pika88)

Résident du célèbre club le Studio 88, Pika est avant tout un passionné de musique electronique. Fin technicien à fait les premières parties de nombreux grands noms de la scènes electronique internationale. Il communique à la foule son amour pour la musique, tout comme il a pu le démontrer au défilé de la gay pride de marseille (2007) sur le char Dragon Bal.

Battles

Kiko / Oxia
David Carretta / The Hacker
Et pour la première fois en France
Tonio / Manu Le Malin
Valentino Kanzyani / Umek (sur 4 platines)

Préventes

25.00€ + frais de loc : Fnac, Carrefour, Cora, Virgin, Auchan, Leclerc, Cultura, Géant Casino, Digitick.com,…

20.00€ + frais de loc:
Montpellier / Pinguins Records : 19 rue de Verdun – 04 67 06 54 35
Avignon / Sound System Shop : 38 rue Carnot – 04 90 86 80 16
Marseille / Massilia Surf Shop : 2 rue Dieudé 6e arr – 04 91 54 30 60
Aix en Provence / Compact Club : 16 rue des Tanneurs – 04 42 91 30 43
Istres / Paul’s Boutique : 23 bd Paul Painlevé – 04 42 56 03 93

Plan de campagne : Centre commercial Barneoud, kiosk à billetterie

35.00€ sur place

Adresse

La Halle de Martigues
Quartier de l’hôtel de ville
13500 Martigues
France

Situation

Nimes / 40 min
Montpellier / 1h00
Marseille / 20 min
Aix en Provence / 20 min
Nice / 2h00
Toulon / 1h00
Avignon / 1h00

Tags

About author: Ant-1

Ant-1

Electronic Music Lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising