Carl Craig – Angel Remixes

Carl Craig – Angel Remixes

Carl Craig - Angel Remixes - Guilty Pleasures

Certains jours, notre boîte email réserve des surprises inespérées. Entre deux pseudos héritages d’un vieil oncle multimillionnaire perdu au milieu d’un no man’s land, un mail se glisse discrètement. Un email avec une release aussi inattendue qu’espérée. Trois acteurs majeurs de la Techno sur une même sortie… et pas n’importe comment ! Trois remixes labélisés « Jerome Sydenham » de l’inoubliable Angel de Carl Craig, sorti en 2005 sur Planet E, accompagné d’un remixe d’un autre artiste natif de Détroit, Keith Kemp.

Carl Craig n’est plus le style d’artiste que l’on doit présenter tant sa notoriété et ses différentes productions ont touché l’ensemble des clubbers à travers le monde. Il est à l’heure actuelle très difficile de n’avoir pas été au moins une fois un jour sur un dancefloor bercé par les basses de C2. Cet artiste allie d’ailleurs les genres avec une force inégalée, produisant à la fois des titres aux sonorités jazz résolument techno ou s’attaquant récemment avec son album ReComposed à une transposition en version électronique à un des chefs d’œuvre de la musique classique, le Boléro de Ravel.

Jerome Sydenham, autre figure de proue de la techno, est originaire d’Ibandan au Nigéria (d’où le nom de son label). Dans les années 80, il s’installe à New York où il deviendra un des DJ les plus en vue de la scène underground et devient également résident du célèbre club Nell’s. En 1995, il lance son propre label Ibadan Records sur lequel il nous sort très régulièrement quelques perles comme Darkroom ou Jango 01.

Troisième et dernier membre de ce casting de haut vol, Keith Kemp est un DJ très actif dans le Michigan, a passé ses dix dernières années à se focaliser sur la fusion et la fragmentation des beats des sons « Detroit ». Grâce à cette approche très personnelle de la musique, ce DJ et compositeur a déjà participé au célèbre DEMF (Detroit Electronic Music Festival) mais aussi composé des bandes originales de film. En 2001, il lance son propre label Ferrispark et produit aussi depuis pour de nombreux autres labels de cette région.

Le casting étant complet, la question essentielle restant encore en suspens est « est-ce à la hauteur du casting ? ». Le titre original est un titre techno, deep techno dans le plus pur style de Détroit alliant sobriété, qualité et efficacité. Un vocal simpliste qui agrémente la mélodie de temps à autre. Ça s’était en 2005. Les versions 2009 gardent l’esprit mais apportent une nouvelle approche qui rend ce titre encore plus efficace. Jerome Sydenham dans son Vocal Dub rend le titre plus percutant, avec une basse plus présente et plus chaude mais surtout il place le vocal au centre du titre. L’entièreté du titre tourne maintenant autour d’un vocal qui était une pièce totalement secondaire à la base. Le Main Dub apporte une basse plus profonde et plus soutenue que l’original, il intègre également des kicks retentissants, un synthé bourdonnant et une disparition complète du vocal. Avec le Deep Space Mix, il nous propose un remix beaucoup plus planant et hypnotisant aux sons futuristes. Un remix aérien à la basse soutenue où le vocal réapparait et retrouve sa place d’origine, c’est-à-dire un élément secondaire du titre.

Keith Kemp a une approche différente du morceau que nous entendons dès la première note. A l’instar de son travail de ces dernières années, il a fragmenté ce titre avant de la fusionner dans une nouvelle forme. Un basse bien grasse aux sons de synthés luxuriants sans détruire pour autant ce qui avant fait la force du titre originale.

Une sortie qui apporte une réelle valeur ajoutée par rapport à l’originale et se distingue des traditionnelles « Remixes » par la finition apportée. Elle s’inscrit parfaitement dans l’orientation musicale pris par le label ces dernières années. Les remixes de Jerome Sydenham conviennent tant au DJ pour une insertion dans un set qu’au technophile qui recherche un titre de qualité pour son iPod. Le remix de Keith Kemp, quant à lui, apporte une nouvelle vision du morceau avec une production plus méticuleuse. Probablement un des meilleurs EP à l’appellation « Remixes » de ces derniers mois. Un « must have ».

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising