Various Artists – Balance 015 by Will Saul

Various Artists – Balance 015 by Will Saul

Various Artists - Balance 015 by Will Saul - EQ Recordings

EQ Recordings semble ne pas regretter d’avoir confié la Balance 014 à Joris Voorn, et offre un nouveau volume à la distinction rare. C’est l’anglais Will Saul qui se charge d’étaler sa playlist du moment sur 3 cds et 65 titres au total. Un bon panel d’artistes peu communs dans ce genre d’exercice défilent dans les enceintes avec un premier disque plutôt pop/house (Junior Boys, Hercules & Love Affair, I:Cube, Daniel Wang…), puis un deuxième plus orienté minimale pointue (Ricardo Villalobos, Model 500, Lawrence, Isolée…) ponctué de quelques aliens (Burial, Modeselektor). Le troisième disque sert de cd promotionnel et vaut à lui seul l’acquisition du package! Connu pour passer d’un style à l’autre sans complexe et faire varier les tempos comme il le sent, Will Saul, l’homme derrière Simple Records (Phonique, Vector Lovers, Ian Pooley…) navigue entre dub, pop, soul et house et propose un mix d’une fluidité déconcertante.

Il démarre par la soul dubby raffinée de Pangaea puis vient logiquement Rhythm & Sound, les ambassadeurs du genre. Le trip techno-dub continue pendant un bon tiers avec le charmant Shreds de Geiom & Applebim, superbe découverte au passage avant de virer carrément roots avec Sly & Robbie! Avec des transitions toujours irréprochables, le Broken Heart de TRG ouvre une parenthèse deep et intense avant que Will ne sorte quelques perles de son bac à disque (ou disque dur à mp3, on sait jamais), en la matière d’Atlantic Conveyor, espèce de R’n B digital, puis Black Science Orchestra qui rend électrique le funk de Patti Jo, Nôze qui remixe une superbe chanson mélancolique de Dapayk & Padberg d’une manière surprenante, aux antipodes de leur réputation barrée. Will Saul surprend chaque fois qu’il saute une piste, autant avec un classique intemporel de Jordan Fields, qu’avec quelques tracks house bien achalandés comme le groove sans fin de Sebo K & Metro, l’un de ses morceaux hardhouse avec une valeur vocale ajoutée par Tam Cooper, la nostalgie caractéristique de Tony Lionni, les profondes expérimentations de Seth Troxler, pour enfin finir extasiés sur Liquid People…
Un set remarquable.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising