Tiefschwarz – Chocolate

Tiefschwarz – Chocolate

Tiefschwarz - Chocolate - Souvenir Music

Les deux frères Schwarz sont de retour. Alexander et Sebastian, dit Ali et Basti, nous présentent en cette année 2010, leur nouvel et tant attendu troisième album, Chocolate. Depuis leur début à Stuttgart dans la première moitié des années 1990, le duo a su marquer de son empreinte la musique électronique. La fin de cette décennie est marquée par les premières productions des deux frères, 24 Seven et l’inoubliable Music sorti sur Benztown et Wave Music. Grâce à ces deux sorties, les choses s’accélèrent pour le duo, ils enchaînent les booking, les EP mais le public les attend sur leur première épreuve… le premier album RAL9005. Epreuve réussie avec brio puisque l’album sera licencié par le label Classic de Derrick Carter et Luke Solomon. Le groupe a ainsi su s’imposer durablement sur la scène électronique mondiale et à nous distiller son son si particulier à travers des sorties aussi mythiques que Blow ou Ghostrack, un deuxième album Eat Books sorti en 2005 ou même des compilations comme la Fabric 29, la Time Warp Compilation 2006 ou Strictly Tiefschwarz. Un parcours déjà bien rempli avec un duo qui n’a plus grand-chose à prouver… mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne continuent pas à nous surprendre avec l’arrivée de Chocolate, sur leur propre label Souvenir, ce qui leur laisse une totale liberté artistique et une liberté totale à l’expression de leur imagination.

Chocolate, que nous avons déjà pu découvrir à travers un premier single Find Me, est un album mélangeant les deux courants d’influence de Tiefschwarz, la Techno et la House mais en poussant les limites encore plus loin. Ils ont ainsi développé un nouveau son qui oscille entre de nombreux genres et donnent à la fois quelque chose d’une clarté et simplicité inouïe tout en étant d’une extrême complexité. L’album se montre ainsi à la fois très efficace sur un dancefloor tout en satisfaisant le mélomane en recherche de profondeur et qui souhaite se l’écouter au casque allongé dans un divan. D’ailleurs le premier single, Find Me, reprend exactement cette vision des choses et symbolise l’esprit de cet album, tout en nous permettant d’y découvrir la voie divine de Cassy. Autre titre à symboliser parfaitement cette union sacrée est le titre Home où nous découvrons le résultat de la collaboration avec Daniel Wilde. Pour ce nouvel album, Ali et Basti ont multiplié les collaborations, en dehors des déjà précités, nous retrouvons ainsi également Dave Aju et Seth Troxler. Ce qui est sûr c’est que c’est que Tiefschwarz s’est fait plaisir en offrant un réel album conceptuel mélangeant des titres de 30 secondes comme l’expérimental Scherbenbringenglück à des titres beaucoup plus mélodiques, envoutant et hypnotiques comme I Can’t Resist.

Un album relativement difficile à décrire tant la complexité et la variété de celui-ci doit se vivre et se ressentir. Un album d’une grande richesse à la hauteur des attentes des fans du duo. Il s’en dégage une sensation d’une douce amertume, légèrement sucrée sans devenir indigeste, telle une bonne friandise chocolatée. Dégustation prévue tout au long de l’été pour leur immense tournée live qui débute à Miami pour les entraîner ensuite aux quatre coins du globe.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising