Mr Oizo & Gaspard Augé – Rubber (Original Soundtrack)

Mr Oizo & Gaspard Augé – Rubber (Original Soundtrack)

Mr Oizo & Gaspard Augé - Rubber - Ed Banger Records

Quand on a réalisé Steak, une première comédie expérimentale incomprise et mal digérée par les spectateurs, autant continuer dans l’absurde. En réalité, Quentin Dupieux ne se pose pas toutes ces questions. Il réalise le film qu’il a dans la tête, et cette fois-ci, le héros n’est ni Eric ni Ramzy, mais un pneu. Oui, un pneu serial-killer. Tourné avec des acteurs américains inconnus, Rubber est un long-métrage spontané qui sort tout droit du cerveau dérangé du papa de la peluche Flat Eric. Comme pour Steak, Mr Oizo accorde une grande importance à la bande-son et parvient même à en faire un album qui s’écoute très bien sans les images. Posté aux côtés de Gaspard Augé de Justice, il jongle entre ses talents de réalisateur et de beatmaker fou pour l’occasion : d’un côté Quentin Dupieux derrière la caméra en train de filmer l’objet le plus con de la Terre, et de l’autre, son double schizophrène Mr Oizo aux commandes d’une BO électro relativement sombre et vintage.
 
Le morceau éponyme fait passer une fanfare au travers d’un rasoir trois lames, puis c’est un thème fidget électrique qui prend le dessus avant de laisser place au cœur de métier de nos deux protagonistes, un son électro massif et déstructuré. On renifle sans problème dans ces 14 morceaux que cette musique est plus destinée à passer à l’écran que sur une platine de DJ. Ainsi, le patibulaire Crows And Guts évoque un film de cow-boys pluvieux, puis Tricycle Express rappelle Blade Runner avec son pied chargé et ses claviers métalliques. 30 minutes suffisent pour retranscrire l’ambiance et l’humour décalé du film, qu’il s’agisse du clavecin malin de Room 16, du piano princier de No Reason, de la mélodie d’ascenseur de Sheila, du voyage au cœur de la matière sur Le Caoutchouc, puis la flûtine de Polocaust qui fait un clin d’œil de plus à un Morricone souvent vénéré sur ce disque, notamment sur les sifflets de Racket.  
 
Une B.O. singulière pour un vrai road-movie !

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising