Interview: Scan X

Interview: Scan X

Scan X

Le deuxième album de Scan X, de son vrai nom Stéphane Dri, « How To Make The Unpredictable Necessary ? » est un véritable carton et fait un tabac dans le monde entier. Rencontré juste après sa prestation Live lors de la soirée F-Com au Fuse du 31 mai 2003, il nous a accordé un peu de son temps pour répondre aux quelques questions de TheClubbing.com.

 

Theclubbing.com: Bonjour Stéphane et merci de nous accorder cette interview! Alors tout d’abord, par rapport à toutes les tournées que tu as faites, que penses-tu de l’accueil de ce soir au Fuse?
Scan X: C’est vrai que le public était super chaud et vraiment enthousiaste! C’est la quatrième fois que je joue au Fuse et ce qui me fait plaisir, c’est qu’à chaque fois, je le retrouve tel que je l’ai connu! Quand je viens au Fuse, je sais que le public vient pour la musique, ils savent ce qu’ils veulent et ça, pour moi, c’est la première qualité d’un club! Des clubs ainsi, je les compte sur mes dix doigts!

Theclubbing.com: Ne trouves-tu pas que tant au Rex Club de Paris qu’au Fuse, l’on y trouve un public de connaisseurs?
Scan X: Oui c’est un peu vrai mais chaque club est différent et le Fuse a une réelle personnalité et ça, c’est indéniable!

Theclubbing.com: C’est sûr que le public te l’a bien rendu ce soir!
Scan X: Yes! Puis je crois que la dernière fois que Laurent Garnier devait faire un live, c’était il y a deux ans et il y a eu un problème de masse, ce qui a fait qu’il n’a pas pu le réaliser. Ce soir, le Fuse était un peu anxieux mais comme tu vois, ça l’a fait quand même!

Theclubbing.com: Tu as mis cinq ans pour revenir avec un deuxième album. Comment as-tu fais pour occuper toutes ces années?
Scan X: Beaucoup de dates, voir trop de dates peut-être… J’étais tout le temps à droite et à gauche et je suis peut-être tombé dans ce piège là. Je ne retomberai plus dedans, c’est clair! J’étais également très occupé à travailler sur la musique de films et de jeux vidéos. J’avais peut-être besoin de prendre un peu de distance par rapport à la production. Oui voilà, j’avais besoin de faire un break et là je reviens en pleine forme comme à mes débuts et ça, c’est super important!

Theclubbing.com: Tu as peut-être mis cinq ans pour sortir ton second album mais Jack De Marseille en a mis dix!
Scan X: Oui mais tu vois, quand le disque est là, il est là! Après tu ne peux pas dire « Ha merde, j’aurais dû faire cela ou cela ». Et ce deuxième album, j’en suis super fier! C’est vrai que cinq ans c’est long mais d’un autre côté, ça passe super vite! Là je pense déjà au troisième et c’est clair que je ne mettrai plus autant de temps! Certains sont tombés dans le piège de faire beaucoup de live. Le live c’est mon truc! Bien avant de faire de la musique en studio! C’est vrai que je m’étais enfermé dans une impasse où le studio était tout le temps démonté et toujours sur la route mais en même temps si il n’y a pas de disques, il ne peut pas y avoir de live non plus!

Scan XTheclubbing.com: Tu parlais justement de musique de films, il y avait « Ghost In The Shell », non?
Scan X: Oui tout à fait, « Ghost In The Shell », c’est un jeu vidéo qui est inspiré d’un long métrage qui s’appelle « Step by Step ». Une grande exclusivité pour vous c’est que je travaille avec Laurent Garnier sur la musique d’un dessin animé qui s’appelle « Globi », c’est de la maison de production qui a fait « Kirikou ». On a quasiment terminé là! Je crois que le dessin animé doit sortir en septembre. C’est super parce que c’est le contraire de la production, on te donne dans un premier temps les images et de là tu dois composer! J’aime bien faire cela car je trouve que c’est très complémentaire.

Theclubbing.com: C’est un dessin animé pour enfants?
Scan X: En fait, c’est destiné à tout le monde. « Globi » c’est un petit perroquet très connu en Suisse, c’est comme Casimir en France! Mais en même temps, le dessin animé est super dark! Tu as le côté très 4-8 ans et également le côté destiné aux adultes, de la musique dark à la « Phantom Of The Paradise ». C’est une production qui regroupe plusieurs pays donc cela sera une sortie européenne.

Theclubbing.com: Scan X vs Scan 7?
Scan X: Totalement! Je viens de finir un projet avec Scan 7 de Détroit. Ca va être une face Scan X et une face Scan 7 sur F-Com. Encore une info pour vous!

Theclubbing.com: Une des légendes de Détroit!
Scan X: Tout à fait! Lui a envoyé un morceau et moi j’en ai composé un autre. Lui a fait un track plutôt soft et moi plutôt hard alors que d’habitude, c’est un peu l’inverse mais cela sera quand même une toute bonne galette!

Theclubbing.com: Et Underground Resistance?
Scan X: J’ai un respect énorme pour UR, c’est vaiment eux qui m’ont fait aimer cette musique! En 89, UR c’était exceptionnel et toujours maintenant d’ailleurs!

Theclubbing.com: Pour les 15 ans du Rex Club, il y avait justement une soirée UR!
Scan X: Et je n’y étais pas! J’étais au Brésil à ce moment là… C’est un des pays où mon album se vend le plus après la France. Je pense que des pays qui marchaient très bien il y a quelques années comme l’Allemagne se sont effondrés alors que des pays comme le Brésil ou l’Argentine explosent! Ce sont des endroits où l’accueil y est extrêmement chaleureux et où les gens ont la joie de vivre! J’y ai fait quatre dates et c’était vraiment fabuleux! La dernière date, c’était une rave à Sao Paulo. J’ai joué à 6h du matin, levé du soleil sur le live, 3000 personnes, que du bonheur! Ce sont vraiment des pays qui te rechargent les batteries!

Theclubbing.com: Et tu ne fais jamais de DJ sets?
Scan X: Non… car je n’ai pas envie de faire DJ pour l’alimentaire comme certains le font. Et puis je ne pense pas que je serai un aussi bon DJ que ce que je fais en live. Mais ce n’est pas pour cela que les DJ sets sont moins bien! Laurent Garnier c’est pour moi un vrai DJ! Avant d’être producteur, il est DJ!

Theclubbing.com: Pour revenir sur le dernier album, bien dark mais également un peu d’électro… comme la track War?
Scan X: Oui… là c’est bien dark (rire) et très UR aussi!

Theclubbing.com: Pour parler un peu de F-Com, ils ne t’ont pas mis un peu la pression pour que tu termines ton album?
Scan X: Ca sert à quoi de mettre la pression? Si le mec, il n’arrive pas à faire de la musique, cela ne changera rien! La pression, si c’est pour avoir un disque vite fait : NON! J’aurais pu me dire « Allez hop, je fais les galettes et oui c’est bon » mais si tu sors trois mauvaises tracks c’est fini pour toi. Les gens retiennent parfois plus facilement les mauvais disques que les bons. Non mais c’est vrai, tu vas faire cinq supers bons lives de suite et ensuite un mauvais, les gens bloqueront sur le dernier…!

Theclubbing.com: Donc F-Com super bien?
Scan X: Oui totalement, tant que moi, je leur propose des morceaux et que le respect est là: pas de problème! Cela fait plus de 10 ans que je travaille avec Laurent Garnier et quand tu te sens bien avec quelqu’un, pourquoi bouger? Je suis dans de bonnes conditions pour travailler, je me sens bien chez eux et c’est le principal!

Scan XTheclubbing.com: C’est bien, parce qu’ on avait un peu vu disparaître la techno de chez F-Com à une période…
Scan X: Et bien tu vois, là, elle revient! Avec les Youngsters par exemple! La nouvelle galette de Laurent Garnier, Alaska c’est techno, c’est à la gouache! Je l’ai prémasterisé, donc j’ai bien gonflé le son et là, ça a bien la patate!

Theclubbing.com: Effectivement Alaska est une tuerie! Une simple question, tu as quel âge?
Scan X: Je viens d’avoir 31 ans. J’ai commencé la musique à 14 ans, j’était dans un groupe où je faisais de la guitare et puis j’ai tout revendu pour acheter mon premier sampler… les gens me disaient « un quoi? ». C’était en 89 et j’ai dû tout apprendre tout seul… Pour vous donner un exemple, j’ai mis deux ans avant de d’arriver à faire quatre morceaux! A 18 ans, j’ai joué dans une rave et j’ai sorti mon premier disque à 21 ans.

Theclubbing.com: Tu utilises quoi comme sampler?
Scan X: Le Virus et le Waldorf.

Theclubbing.com: En règle générale, tu préfères les clubs ou les raves?
Scan X: Je m’éclate toujours plus dans les clubs que dans les raves sauf à Sao Paulo, là ils connaissaient l’album, j’envoyais un morceau et hop, c’était l’hystérie!

Theclubbing.com: Et bien Stéphane, merci beaucoup pour cette interview et puis à très vite!
Scan X: Merci à vous, c’est cool…!

Tags

About author: Law

Law

Founder of TheClubbing.com

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising