Interview: Stanny Franssen

Interview: Stanny Franssen

Stanny Franssen

Stanny Franssen est le seul artiste belge présent chez « Cocoon » et à l’occasion d’un de ses passages, il a pris le temps de répondre à quelques-unes de nos questions.

 

Theclubbing.com: Peux-tu nous raconter ton parcours musical et comment tu es arrivé à la musique éléctronique?
Stanny Franssen: Quand j’étais jeune j’écoutais le Punk et le hardrock en général, ensuite la New Wave est venue et la musique électronique a suive avec des artistes comme Nitzer Reflux ou Front 242. J’ai découvert la scène de Detroit et le New Beat qui était présent en force autour de 1990, 1991

Theclubbing.com: Beaucoup de gens connaissent G-Force, mais ne savent pas que c’est Stanny Franssen, pourquoi ce changement de nom?
Stanny Franssen: Il y a aussi d’autres DJ avec le nom « Force », il y a une marque de carte graphique en Suède, pour le PC qui s’appelle aussi G-Force, il y a également un processeur d’effet pour le studio. Donc il y avait beaucoup de confusion, et j’ai décidé d’arrêter d’utiliser le surnom G-Force et utiliser seulement mon nom propre Stanny Franssen.

Theclubbing.com: Tu as rejoint la plus prestigieuse agence de booking Cocoon gérée par Sven Väth, comment cela est arrivé?
Stanny Franssen: Un jour, Sven m’a appelé à la maison, et il m’a posé plusieurs questions sur moi et une de ces questions était si j’étais intéressé de rejoindre l’agence de Cocoon. J’ai pas pris longtemps pour répondre à cette question, j’ai répondu immédiatementt avec un grand « oui » et même un plus grand sourire.

Theclubbing.com: Tu tournes pas mal dans le monde, de quel pays gardes-tu le meilleur souvenir?
Stanny Franssen: Ca dépend du pays et de la soirée. Ce sont partout de grandes soirées donc il est difficile de dire q’une est mieux que l’autre, mais si je dois choisir alors je dirais l’Europe de l’est et l’Amérique du Sud.

Stanny FranssenTheclubbing.com: Et le pire souvenir?
Stanny Franssen: Il y toujours de bonnes et mauvaises soirées, mais pour une mauvaise expérience je dois retourner en 1994/1995, quand je jouais au Montini. Beaucoup de gens me demandaient de jouer pour eux, mais ils ne connaissaient pas le style que je jouais. Donc c’est arrivé souvent en Belgique qu’ils viennent me dire apres vingt minutes qu’il est préférable d’arrêter parce que je jouais trop dur et tous les gens partaient.

Theclubbing.com: En Belgique, as-tu des préférences pour les organisations?
Stanny Franssen: Non pas vraiment, ils y a beaucoup de bons organisateurs chez nous.

Theclubbing.com: Parlons un peu de ton label Genetic, comment est-il né? Et quels seront les artistes à se produire dessus?
Stanny Franssen: Après plusieurs années, j’ai voulu commencer ma propre composition, il est vrai que vous pouvez sortir des disques pour d’autres label mais c’est est encore mieux d’avoir le siens aussi. En 1999, j’ai commencé la compo lentement et en 2000 tout a été achevé. J’ai principalement des choses à moi sur le label, mais il y a quelques autres artistes aussi comme Danilo Vigorito et Rino Cerrone. Le nouveau que j’ai signé est Boriqua Tribez, venu d’Autriche. Ce sera Général 1214

Theclubbing.com: L’Internet, avec le piratage de la musique et Final Scratch qui n’arrange pas les choses pour les petits labels, tu en penses quoi de tout ça?
Stanny Franssen: On ne peux pas faire grand chose contre les téléchargements maintenant. Les techniques sont trop compliquées et j’espère qu’il y aura une solution rapidement. Final Scratch peut aussi être dangereux… Donc il y aura un changement à l’avenir, mais je ne sais pas combien de temps ça prendra. Il sera plus numérique bien sûr parce qu’il n’y a pas tant de coûts impliqués, mais d’autre part, il sera plus difficile à cracker, autrement le monde de la musique sera fini.

Theclubbing.com: Un petit mot pour la fin?
Stanny Franssen: Pour tout ceux qui sont sur la scène, du promoteur aux clubbers, restez normaux et gardez le groove vivant.

Tags

About author: Law

Law

Founder of TheClubbing.com

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising