Digitalism – Idealism

Digitalism – Idealism

Digitalism - Idealism - Kitsuné

Le premier album de Digitalism est une des sorties Electro les plus attendues de l’année 2007. Ce duo d’Hambourg a en à peine trois titres réussi à atteindre une reconnaissance internationale mais est aussi devenu un gage de qualité. En cette année 2007, il nous gratifie d’un album complet de quinze tracks dont Idealistic (2005), Zdarlight (2005) et Jupiter Room (2006), tous sorti sur le label parisien Kitsuné.

Cet album est riche en sonorité électronique. Il nous propose aussi des tracks diversifiées alliant par moment des sonorités plus Rock avec des sonorités Electro. Ce subtil mélange, nous offre une richesse de sons qui vont remplir de bonheur nos oreilles de mélomanes. Ce duo de choc nous offre une vue grand angle de cette nouvelle vague Electro mélangeant subtilement plusieurs genres musicaux et sources d’inspirations.

Le duo Digitalism est né, comme souvent dans le milieu de la musique, d’une rencontre entre deux passionnés. Jens « Jence » Moelle et Ismail « Isi » Tuefekci font connaissance chez un disquaire d’Hambourg. Jence compose, joue du clavier et chante dans son studio, Isi produit aussi de la musique, seul dans son coin et les deux partagent la même vision de la musique. Cette rencontre marquera le début de leur aventure. En 2001, le prix des CD vierges chutent suffisamment pour leur permettre de commencer à graver leurs sons et certains de leurs remix pour les utiliser dans leurs DJ Set. De remix en compositions, ils publient en 2004, leur première track Idealistic qui cartonne dans les clubs allemands. Leur nom tourne rapidement dans les clubs et finit même par dépasser les frontières.

Ce single ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd mais dans les deux oreilles affûtées de Gildas Loaec, dénicheur de talents pour le label parisien Kitsuné qu’il codirige.

Kitsuné ressort le single en 2005. Cette même année, Kitsuné sort leur deuxième single Zdarlight, un titre encore plus imparable qui convainc public et DJ’s (Soulwax, Tiga, Tiefschwarz,…) et s’impose sur tous les dancefloors durant l’été 2005.

Zdarlight provoque un renouveau dans le monde de l’Electro et du Rock, obligeant le duo à retrousser ses manches pour répondre aux propositions de remix qui affluent. Des singles de Tom Vek, The Presets, Cut Copy, des Futureheads ou des Test Icicles passent entre leurs mains expertes. La consécration est atteinte avec leurs remixes de Never Let Me Down Again pour Depeche Mode et de Technologic pour Daft Punk, des mondes éloignés mais deux influences indéniables qui résument à eux seuls l’univers de Digitalism.

L’année 2006 les voit sortir leur troisième single, Jupiter Room, et s’atteler à leur premier album. Entre leur travail sur Atlantis To Interzone pour les Klaxons et la reprise de Fire In Cairo de The Cure, Digitalism a trouvé sa voie : elle passera autant par la nouvelle vague électronique que par les formats accrocheurs de la pop de leur jeunesse. Descendants directs des Daft Punk ou des Chemical Brothers, leur musique puise dans l’énergie du Rock ou la sueur du Punk pour sampler ses propres parties de guitare et de basse, et les reprendre dans sa moulinette électronique accompagné la voix de Jence.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising