Interview: Black Strobe

Interview: Black Strobe

Black Strobe

A l’origine, le groupe était un duo composé d’Arnaud Rebotini et du DJ français Ivan Smagghe. Ils sont devenus amis au milieu des années 80 à force de se croiser en première de différents concerts. Tous deux travailleront également pour le magasin parisien de vinyle Rough Trade. Au fil du temps et de leur amitié, ils décidèrent de former un grouper Black Strobe. Initialement influencés par la musique house, les deux artistes s’intéressent cependant de près à la musique des années 70 et 80 comme Cabaret Voltaire, ou encore Depeche Mode.

Leur premier enregistrement est un track Acid House, Paris Acid City, repris entre autre sur la compilation Sourcelab 3 sorti en 1996. Ensuite, le groupe ne produit plus rien jusqu’en 1999 où ils font un retour gagnant avec Innerstrings. En 2002, ils récidivent avec leur titre Me And Madonna, qui deviendra par ailleurs un hymne electroclash. Le duo continue de fusionner les genres et mélange sans hésiter des sonorités Acid House, Techno, Death Disco et Industrial, tout en apporté leur spécificités sonores. Ils continuent sur la voie du succès en enchainant des sorties sur des labels tels Output, Crostown Rebels et Kitsuné (dont le fameux Italian Fireflies).

Ils ont en parallèle apporté leurs compétences de remixeurs à des artites comme Tiefschwarz, The Rapture, Bloc Party et Alter Ego sans oublier les maîtres du synth-pop Depeche Mode ou encore les pionniers de l’EBM, Nitzer Ebb.

L’année 2006 sera l’année du changement pour le groupe, Ivan Smagghe quitte la formation. Mais Arnaud Rebotini sera rejoint par David « Siskid » Shaw (guitare), Bastien Burger (basse et clavier) et Benjamin Beaulieu (batterie) qui sortiront en 2007, leur premier album Burn Your Own Church sur Playlouderecordings. Et si on en croit la rumeur, le groupe travaille actuellement sur un nouvel album.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising