Rafale – Eraser EP

Rafale – Eraser EP

Rafale - Eraser EP - Rise Recordings

Rafale est un groupe né sur scène et ça s’entend. En 2006, l’alchimie electro installée entre Marc Aumont et Julien Henry fait tout doucement parler de Rafale jusqu’à ce qu’ils percent réellement aux Transmusicales de Rennes l’année suivante, avant de se faire élire « découverte du Printemps de Bourges » encore un an plus tard. En parallèle de quelques remixes bien exécutés pour Benjamin Diamond, FisherSpooner ou Pony Pony Run Run, le groupe recrute un batteur, Frank Richard, comme pour amplifier l’énergie rock qui réside déjà naturellement dans leur son. Eraser est leur troisième maxi, le dernier avant l’album qui verra le jour en 2011.

De plus en plus sollicité en production, c’est Arnaud Rebotini qui prend les manettes et met son expérience de déménageur au service du trio. L’intro d’Eraser est déjà une montée d’endorphines en soi. Une techno massive estampillée rock’n roll fait grimper l’intensité jusqu’au coup de sirène assassin qui libère cette ligne de basse dégueulasse (dans le bon sens du terme, s’il existe). Le break principal rend fou et redonne sa liberté d’expression à ce thème electrotek qui ne révolutionne pas le genre mais qui tabasse, en témoigne ce final en feu d’artifice! Darabi en fait une pop minimale à la fois dark et enjouée avec un côté acid qui lui donne un certain cachet. Sans rapport avec l’original, Danton Eeprom fournit une version épurée de Eraser. La voix féminisée s’insère dans ces nappes bancales qui aident ce groove totalement hypnotique à tenir en équilibre sur une corniche…

Avec trois bons morceaux sur un disque blanc dans une pochette avec un joli design, Rafale fait honneur au vinyle!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising