Anthony Rother – My Name Is Beuys Von Telekraft

Anthony Rother – My Name Is Beuys Von Telekraft

Anthony Rother - My Name Is Beuys Von Telekraft - Telekraft Recordings

« Mon nom est Beuys von Telekraft, et je suis un scientifique, je travaille dans mon laboratoire le jour et la nuit, je suis Beuys von Telekraft, et je fais de la recherche dans le son numérique et le rythme… »

Bienvenue dans le nouveau monde d’Anthony Rother, l’infatigable parrain de l’Electro. Cinq ans après la création du label Datapunk, Mr. Anthony Rother arrive toujours à nous surprendre. Surtout quand un scientifique débarque sur le nouveau label Telekraft. Pour ce premier contact, il est posible de deviner qu’il serait originaire d’une orbite inconnue proche de la Terre. Ce nom étrange, Beuys Von Telekraft, permet des associations entre la mécatronique et le monde de l’art et serait un patchwork d’images d’Anthony Rother.

Avec cet album, Anthony Rother revient vers un son où il joue pleinement sur sa nature numérique. Cela est particulièrement constatable dans la track My Name Is Telekraft. L’album dans son ensemble nous offre d’ailleurs un son très différent de ses précédentes sorties comme Popkiller (Datapunk) et Super Space Model (Datapunk).

Il déclare d’ailleurs à ce propos « Surtout au cours des dernières années, la perception esthétique de la musique a été limité à une extrême réduction et des compromissions de code, entre MP3, sonneries mobiles et les télécommunications modernes. Beuys von Telekraft adopte, ce développement comme le sien. C’était mon but d’utiliser la mauvaise qualité de sons compressés, des gammes de fréquence réduites, des taux d’échantillonnage baissés et des sons strictement numériques comme un dispositif stylistique autosuffisant et malgré cela pour produire la musique de club sonnant graisse qui sonne pas du tout le Lo-fi. »

Le fait que le légendaire DJ britannique, Dave Clarke, a déjà mis le titre d’ouverture de l’album en numéro un dans sa playlitst du mois montré déjà l’impact des nouvelles productions d’Anthony Rother. Du point de vue des paroles, principalement des titres, My Name Is Telekraft, Welcome To My Laboratory et Girl Construction, elles sont en anglais et en allemand et restent dans la tradition du discours de « l’homme machine » qu’il avait déjà utilisé sur ses albums sorti sur Psi49net Simulationszeitalter, Little Computer People et Hacker au début des années 2000.

Et comme si cela ne suffisait pas, Rother vient avec une autre expérience musicale avec les dix pistes du CD bonus Geomatrix, « une sorte de film noir composée des épisodes des expériences sonores de Beuys von Telekraft ». Complètement sans beat, ces tracks maintiennent l’esthétisme et la dynamique des sons qui sont typiques de Rother. Ciblé et radicale dans le même temps, Geomatrix crée une atmosphère très impressionnante, une vision du côté sombre de l’expérience urbaine. Comme « en 64 bit », dit-il si bien, « Le système traduit la réalité en fréquences. »

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising