Bran Van 3000 – Rosé

Bran Van 3000 – Rosé

Bran Van 3000 - Rosé - Editorial Avenue

Fêter 10 ans d’activité d’un label en sortant une compilation anniversaire, c’est bien. Fêter le retour d’un artiste majeur au bout de 10 ans d’absence, c’est encore plus excitant! Peu de gens auraient parié un euro sur l’avenir discographique de Bran Van 3000. A vrai dire, au milieu de tant de créativité électronique, on ne pensait même plus à James Di Dalvio, qui ajoute donc l’effet de surprise à la sortie de Rosé. Lorsque Drinking in L.A. sort sur Grand Royal (maison des Beastie Boys) au début des années 90, il bouscule sans prise de tête les standards rock de la fin du siècle. Reste à espérer que toutes les conneries de l’humanité de cette dernière décennie n’ont pas altéré son inspiration et que ce Rosé est aussi fort en bouche que ses prédécesseurs.

La triplette de tête annonce effectivement que James a revêtu à nouveau sa tenue d’alchimiste multi-styles. Une intro estivale (Call Me Around) avec enfants qui s’amusent, bruit du ressac et douce voix féminine, puis vient le downtempo dubby House Lights, proche des délires abstract samplés de Nightmares On Wax, et ce Feline Fantasy, une pop plus accessible qui fait un crochet samba et termine sur un disco-funk verdoyant! Oui, c’est également là tout l’intérêt de ce disque: à tout moment, les morceaux peuvent prendre un virage même pas indiqué sur le plan. Sea Of Life puise son eau dans un puits reggae, les voix soulful de Beautiful Girl ondulent sur un beat ethnique et Forever a tout d’un bon RnB moderne. L’auditeur trouve forcément son compte à travers ses 22 titres marqués par des interludes improbables et tellement éclectiques qu’on aimerait bien voir à quoi ressemble son public quand il se produit en concert. Evidemment, on passera sur quelques titres comme Stand Up, qui ressemble à un vieux tube smurf-dance, ou le ragga un peu poussif de Mon Réal. Par contre, soyez prêts à suivre Bran Van 3000 qui arrive à s’inviter à une soirée punk (Tony Roman), soul (I Won’t Lie) et folk (Our Haze) en même pas 10 minutes…

Come-back réussi!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising