Ruthie Foster – The Phenomenal

Ruthie Foster – The Phenomenal

Ruthie Foster - The Phenomenal - Proper Records

Au premier abord, The Phenomenal Ruthie Foster, ça se la pète un peu. Au deuxième abord, c’est à dire pendant l’écoute, c’est finalement pas si exagéré que ça… Originaire du Texas, Ruthie Foster a été épargnée par les bottes à éperons et le chapeau de cow-boy du bon chanteur de country, et a plutôt choisi de s’accrocher aux racines blues de ses parents. Elle a baigné dedans toute sa jeunesse, et sa superbe voix en est encore toute mouillée, ce qui fait office de parfait argument pour précéder son nom du superlatif The Phenomenal.

Celle qui a fait la première partie de James Blunt, et qui lui a peut être volé la vedette, s’entoure d’un trio de musiciens hors-pair: George Sluppick à la batterie, Glenn Fukunaga à la basse, Anthony Farrell à l’orgue Hammond, des noms que vous ne connaissez sans doute pas, mais qui ont fait leurs preuves ailleurs et depuis longtemps… Le quatuor est orchestré par le producteur Malcolm « Papa Mali » Welbourne qui a définitivement su lire dans les lignes de la main de Ruthie pour en faire surgir son passé musical, et la révéler à elle-même. Les comparaisons sont aussi évidentes que prestigieuses: Alicia Keys dans les intonations de Harder Than The Fall, Ray Charles sur Up Above My Head, Queen Latifah sur Mama Said… Un petit air de gospel retentit sur People Grinnin’ In Your Face, les ballades Phenomenal Woman et A Friend Like You donnent la chair de poule, le blues se maintient à l’état pur sur Heal Yourself et Beaver Creek Blues, et le mélange folk et RnB de Cuz I’m Here arrête le temps entre Mary J. Blidge et Aretha Franklin.

La phénoménale Ruthie Foster offre un étalage de styles à tendance black, pas forcément nouveaux mais tous maîtrisés, en y insufflant une bonne dose d’émotions avec sa voix tiède et surnaturelle.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising