Various Artists – Reincarnations, The Remix Chapter 2001-2009 by DJ Koze

Various Artists – Reincarnations, The Remix Chapter 2001-2009 by DJ Koze

DJ Koze - Reincarnations The Remix Chapter 2001-2009 - Get Physical Music

On est rarement déçu de tout ce qui sort de la manufacture Get Physical. Qu’il s’agisse de son projet de pop minimale hybride International Pony avec Cosmic DJ et Erobique, ou de sa carrière solo sous le pseudo Adolf Noise ou DJ Koze (prononcez cosy), Stefan Kozalla est un producteur qui se démarque du reste de la scène, et s’insère parfaitement dans le creux de la vague minimale house. Ce remixeur extrêmement plébiscité (ça n’est pas donné à tout le monde d’avoir de la matière pour sortir une compilation, qui plus est, un best of) sélectionne le meilleur de 8 ans de travaux et donne un titre pas si prétentieux que ça à cette 27ème sortie cd du label. Il s’agit bien de réincarnations tant les titres passent dans son trou noir de funk-house deep à souhait. Le remix ensoleillé de Matthew Dear laisse une impression aussi agréable qu’un smoothie sur le palet. Né à Marrakech en 78, il n’a pas oublié de ramener de la chaleur dans ses bagages en arrivant en Allemagne, et rend les morceaux d’origine presque aphrodisiaques. Le meilleur exemple est sans doute cette relecture aussi sexy qu’un calendrier Aubade du classique Minimal de Matias Aguayo. Il est vrai que les tracks sont déjà superbes à la base, mais Koze offre à ces artistes une face B digne de ce nom sur leurs maxis. Mais il ne s’attaque pas qu’à la scène club. Il excelle tout autant lorsqu’il reprend du rock expérimental difficile avec Atlas de Battles ou le folk émouvant de Wechsel Garland par deux fois, sans oublier la variété française moderne de Nôze et Dani Siliciano, où l’artiste garde intactes les paroles et brode quelque chose de doucement jazzy et folklorique autour.

Dommage que les remixes de Justus Köhncke ou des Martini Brös entres autres ne soient pas présents sur la compil, mais on se régale en attendant le prochain volume avec l’obscur Lawrence, Ben Watt passé à la moulinette trance, la surprenante clôture en noir et blanc par l’actrice Hildegard Knef ou le groove liquide du remix de Malaria (2001) qui renforce le caractère intemporel des travaux de DJ Koze…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising