Rock & Junior – Let’s Get Physical EP

Rock & Junior – Let’s Get Physical EP

Rock & Junior - Let's Get Physical EP - Polydor

Référence au footballeur brésilien Roqué Junior, ce nouveau groupe aurait pu s’appeler Zine & Dinezidane, mais Rock & Junior ça sonnait mieux. Bon ok je sors. Laissons le football et les mauvaises blagues à Thierry Roland et parlons musique. Matière grise de la bande, Richard Minier a travaillé avec les Sherpas ou les Marathonians avant de former Rock & Junior avec deux partenaires vocales. Etats-Unis, France et Pérou convergent dans le cœur de Maya Alban Zapata, fille du grand saxophoniste Archie Sheep, à la voix aussi originale que les arrangements expérimentaux de son papa. Autre nom à rallonge, la seconde intervenante est la chanteuse gospel camerounaise Ruth Eva Bekono Booh, qui soutient le côté chaleureux de leur musique.

Du coup, avec ce trio qui ne ressemble à priori à rien, qu’est ce que ça donne dans les enceintes ? Let’s Get Physical, qui ne fait par contre aucunement référence au label du même nom, est une espèce de Ghetto-pop pilotée par des machines et baignant allégrement dans une sauce R’n’B. On pense à Miss Platnum, en partie parce que ce titre a tout du tube qui se fera remarquer dans les sets des meilleurs invités du club Fabric. Le londonien Uncle Buck se charge du premier remix qui n’a pas grand chose à voir avec l’original, une pop-house baléarique sans prétention à écouter à l’apéro ou au lever du soleil. Les brésiliens Frikstailers ne décevront pas ceux qui s’attendent à une version carnavalesque et tribale, prêts à accepter ce beat lent et massif. Avec Elder Flower Syrup, Rock & Junior tend une autre corde de son arc, une complainte urbaine qui combine hip-hop, détails rock et un timbre vocal qui rend cette face B bien au dessus de la moyenne.

De quoi faire monter le buzz en attendant la sortie de l’album à la rentrée!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising