Geste – Jaw Breaker

Geste – Jaw Breaker

Geste - Jaw Breaker - Equinox Records

Cataloguez la musique de François-Charles Domergue dans le rayon electronica ou IDM si vous voulez, mais sachez que ce jeune compositeur revendique ses influences du côté du métal, de la pop, du jazz ou de la musique classique. Autant de styles et autant de potentiel émotionnel qui viennent élire domicile dans ce premier EP plus que prometteur. Ce mélomane passionné a déjà mis ses talents de bassiste au service de groupes post-rock comme MØN ou pour le punk hardcore de Ars Nova, avant de découvrir les possibilités infinies de son ordinateur et se lancer en solo sous le nom de Geste.

Vous lirez ces références dans toutes les chroniques relatives à cet EP, mais comment ne pas citer Plaid ou Boards of Canada en écoutant Octobre (Clouds Gone) . Une intro alimentée de cliquetis, prémices à un départ bien réel et ascensionnel du morceau qui prend une dimension épique incroyable en l’espace de quatre minutes, à insérer entre les galaxies majestueuses et syncopées de Gridlock et M83. Jaw Breaker, c’est le breakbeat de dans dix ans. Une rythmique déstructurée dégageant une puissance qui rendrait fou Chris Clark. Un break aussi massif qu’une intro hard rock, puis la mélodie métallique et les cordes digitales prennent le volant de ce bolide electronica qui met en danger son environnement. Ohm Sick combine beauté et violence avec des claps hypnotiques et une complainte dénichée dans les nuages. Geste assène le coup de grâce avec le quatrième track du maxi : les notes de clavier taillées dans le diamant de André (Part II) se voient vite talonné par une ligne de basse surdimensionnée qui se la joue solitaire avant d’être entourée par une multitude de micro-détails et envolées tranceys pour un résultat riche et organique…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising