Nosaj Thing – Drift

Nosaj Thing – Drift

Nosaj Thing - Drift - Alpha Pup Records

OK c’est sorti cet été, il neige dehors, je suis à la bourre, mais je ne pouvais pas laisser s’achever 2009 sans vous parler de l’une des révélations electronica de l’année. Il s’agit de Jason Chung alias Nosaj Thing, qui nous envoie un premier album rétro-futuriste de son fief de Los Angeles. Nous ne savons pas grand chose sur Nosaj Thing, mise à part sa réputation à mettre en scène un show visuel remarquable, dont je vous invite à visionner un échantillon en suivant ce lien : http://www.nosajthing.com.

Mais parlons de cet album, Drift, qui pirate les codes de l’electronica, avec un premier exemple immédiat, Quest qui annonce d’emblée qu’il y a quelque chose d’hanté et de très intimiste dans sa musique, dotée également de quelques litres de sang cinématographique comme sur Fog, qui semble annoncer l’apocalypse avec ses claviers vintage. C’est malsain et beau à la fois, mais Nosaj Thing peut être plus dur que cette élégance masquée, comme sur Coat Of Arms, où il rejoint ses potes Boreta ou edIT du côté Glitch de la force, caractérisé par un beat bien lourdeau et une ligne de basse qui envoie des joutes si on s’approche de trop. IOIO est le morceau-ambassadeur de cet album. Expérimental et plein de mélancolie, il propose une structure bourrée de détails additionnée d’une mélodie qui murmure doucement à l’oreille.

Pour faire perdurer l’ambiance déjà installée depuis longtemps, on s’arrêtera sur l’abstract hip-hop sci-fi de Caves, les atmosphères plus douces de Us, la chorale alambiquée d’esprits malins sur Lords et bien sûr les métalliques Light#1 et Light#2 aux notes imprévisibles et harmonies intenses qui assure une place à Nosaj Thing dans les talents à suivre en 2010!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising