Marc Romboy vs Blake Baxter – Muzik

Marc Romboy vs Blake Baxter – Muzik

Marc Romboy vs Blake Baxter - Muzik - Systematic Recordings

Systematic Recordings ne s’accorde aucun répit malgré l’été, puisqu’il nous annonce leur (déjà) septantième sortie qui n’est autre que la sixième collaboration entre Marc Romboy et Blake Baxter. Le duo aussi réglé qu’un métronome, nous a habitués au rythme d’une sortie par an. Ainsi en 2005, ils inauguraient leur collaboration avec la sortie de Freakin’, suivi en 2006 par deux sorties, House Ya et The Club, avant de continuer avec Underground Thang (2007), Fly Away (2008) et Where Would You Be? (2009). Pour l’année 2010, ce sera donc Muzik, prévu pour la mi-août. Pour ceux qui ne connaissent pas encore les deux protagonistes, voici un résumé de leur parcours respectif. Marc Romboy, qui n’est d’autre que le fondateur de Systematic Recordings, devient presque un vieux routard du milieu de la nuit puisqu’il y est depuis le début des années 90, d’abord comme clubber, ensuite comme DJ, avant d’être Label Manager et producteur. Ces derniers mois, il intensifie d’ailleurs grandement sa présence sur la scène avec des sorties aussi remarquées que Talking All That Jazz ([rev=725]review[/rev]) ou Lac de Nivelles en collaboration avec Rodriguez Jr. ([rev=836]review[/rev]), sans oublier qu’il est aussi celui qui a fait découvrir au monde la talentueux Robert Babicz et notamment son magnifique album Immortal Changes ([rev=784]review[/rev]). L’autre intervenant n’est autre que l’américain Blake Baxter. Originaire de Détroit, Blake Baxter fait partie de cette première vague issue de cette ville industrielle du nord des Etats-Unis, il est d’ailleurs probablement (et malheureusement) un des producteurs, les plus méconnus et les plus sous-estimés de cette période. Il commence à mixer au milieu des années 80, période durant laquelle il produira plusieurs sorties pour les labels de Kevin Saunderson, KMS et Incognito Records, avant de se tourner au début des années 90 vers Underground Resistance et label Tresor du célèbre club berlinois du même nom. En 1992, il sortira le mondialement connu, Brothers Gonna Work it Out, basé sur le titre du même nom de Willie Hutch sorti en 1973, sur le label Motown. Ce morceau arrivera d’ailleurs jusqu’aux oreilles du groupe The Chemical Brothers qui samplera ainsi Blake Baxter pour leur titre Leave Home, sorti en 1995. N’oublions pas aussi de citer l’énorme succès de ses collaborations avec son ami de longue date, Abe Duque. Ainsi les tracks What Happened? et Disco Lights restent encore dans de très nombreux DJ bags et ce plusieurs années après leur sortie. Comme nous pouvons le voir, nous avons à faire à deux artistes au long parcours, sillonnant le milieu de la musique électronique depuis plus de deux décennies.

Pour cette sixième collaboration, ils ont aussi décidé de faire appel à des artistes les plus en vue du moment, le bulgare Kink, qui nous a déjà offert cette année un dancefloor killer sur le label Ovum Recordings, à travers son EP, Rachel ([rev=785]review[/rev]), sans oublier son excellent remix de Tout Va Bien de Matthias Meyer et son tout aussi bon remix de Dis de DJ T. Mais commençons par la version originale avant de continuer sur le remix. Le titre s’ouvre vraiment tout en douceur et monte très progressivement avant de démarrer légèrement après une trentaine de secondes. S’ensuit encore une bonne tranche d’une soixantaine de secondes avant une légère modification dans la structure musicale et enfin après nous avoir tenu presque deux minutes en haleine, la voix profonde de Blake Blaxter nous arrive. Un vocal plus proche du parler qui nous évoque le monde de la musique et du deejaying avec quelques clins d’œil à des titres relativement connu. Le titre monde encore progressivement dans son rythme et trouve ainsi sa vitesse de croisière qui derrière un aspect faussement calme s’avère être tout de même d’une grande efficacité et d’un rythme plus soutenu qu’il n’y parait. Le rythme est cependant beaucoup plus hypnotique pendant les plages vocales afin de nous laisser pleinement profiter de celles-ci avant de repartir de plus belle. Kink, pour sa part, ne fait pas dans la dentelle en plantant le décor d’entrée de jeux. Le titre démarre ainsi directement sur un rythme soutenu avec un vocal quasi placé dès les premières secondes. Un vocal aussi beaucoup plus découpé et par moment filtré avec des fonds hypnotiques beaucoup plus aigus et jouant parfois pleinement la carte du reverb. Le morceau se retrouve aussi enrichi par une panoplie de nouvelles sonorités chères à ce producteur des pays de l’est. Un morceau à l’ambiance par moment beaucoup plus sombre et pesante. Le remixer place aussi au milieu du titre un jeu de notes descendantes et ascendantes afin de provoquer une certaine tension qui serait clairement palpable sur un dancefloor.

Pour cette septantième sortie du label et sixième collaboration pour Marc Romboy et Blake Baxter, le duo nous offre un titre rudement efficace. Cette sortie trouve, de plus, une réelle valeur ajoutée avec le remix de Kink, qui confirme aussi ce statut de « producteur à suivre impérativement ». Systematic Recordings confirme aussi par la même occasion, le prochain album tant attendu du duo Marc Romboy et Stephan Bodzin pour cette fin d’année 2010/début 2011. Affaire à suivre donc! »

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising