dOP – Greatest Hits

dOP – Greatest Hits

dOP - Greatest Hits - Circus Company

Nous avons déjà parlé à de nombreuses reprises du groupe français dOP à travers nos différentes reviews tant leur collaboration sont nombreuses ces derniers mois au point d’en perdre le fil. Cependant, nous n’avions encore jamais pris le temps de chroniquer une de leur sortie et quelle meilleure occasion que la sortie prochaine de leur (faux) best of pour leur consacrer quelques lignes supplémentaires sur notre site. Derrière ce pseudonyme digne d’une marque de savon, se cache un trio parisien, composé de Clément Zemstov, Damien Vandesande et Jonathan Illel qui depuis maintenant un peu plus de trois années secouent les scènes du monde entier françaises et du reste du monde. Notre confrère Todd Burns de Resident Advisor résume d’ailleurs très bien leur approche musicale « ils essaient de redynamiser la House avec des cornes, des roses, de la vodka et beaucoup de vocales ».

Greatest Hits correspond à cette définition et bien plus encore puisqu’il cherche à nous introduire en erreur avec cette fausse compilation. A part le titre d’ouverture Worm Hunting issu de leur premier EP, No Passport sur Milnor Modern, l’ensemble des treize autres titres présents sont inédits et possèdent un style encore plus profond et plus encore « dOP ». Un album aux accents de cabarets sauvages mélangeant les diverses influences de chacun de ses membres: rock, jazz, hip-hop, reggae, musique classique et la musique africaine. Afin de s’assurer le meilleur rendu possible, ils n’ont d’ailleurs pas hésité à collaborer avec Emmanuel d’Orlando, un compositeur et arrangeur français connu pour son travail au théâtre, dans les bandes originales de film ou encore avec un autre français de renommée internationale, Sébastien Tellier. Bien que la plupart des instruments soient interprétées par les trois compères, ils n’ont pas hésité non plus à mettre certains de leurs amis à contribution comme le batteur Andy Narell, le trompettiste Raphaël Gaiotti, le guitariste Damien Dassaradanayadou et Aquarius Caloni pour certains des vocaux (en plus de la voix de JAW). Sans oublier la collaboration de Seuil sur une des pistes ainsi que celle de Guillaume & The Coutu Dumont au balofon sur Assurance Vie, une session qui a d’ailleurs été réutilisée sous une forme radicalement différente dans son propre album, Breaking The Fourth Wall, sorti plus tôt cette année.

L’album oscille ainsi au fur et à mesure de ses titres dans des registres différents avec un Worm Hunting, très ethnique, un No More Daddy plutôt dans une lignée Jazz House, un 1 Gram plus acoustique, un Talk Show proche du jazz swing, un Happ Meal à la croisée de l’ambient et du blues, un sombre et ténébreux Lacy Lad et un Love Ride en funk apocalyptique. Il y a aussi deux titres oscillant entre soulful et tech house, New York et 3 Suitcases, avec une pointe d’inspiration latine pour le premier des deux. Ce melting-pot trouve parfois difficilement sa place en club, raison pour laquelle cet album est accompagné par la sortie de trois singles contenant des remix d’artistes aussi prestigieux qu’Herbert, Âme ou DJ Koze.

dOP, déjà connu pour son excentricité musicale, nous procure un nouvel album qui nous plonge encore plus dans leur univers, à la fois plus brouillon mais aussi plus intimiste. Greatest Hits se savoure sans aucune modération et sans aucun risque d’overdose.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising