Il était un été 2010…

Il était un été 2010…

TheClubbing Version 2005

L’été touche à sa fin, l’automne s’annonce petit à petit accompagnée de sa traditionnelle météo. Mais avant de clore cette saison estivale, quoi de mieux que regarder derrière nous pour faire un petit bilan de cette saison d’été riche en évènements et en enseignements. L’été a démarré en fanfare avec les différents grands festivals de la saison se déroulant parfaitement et enchainant les DJ sets et prestations sans encombre pour le plus plaisir de tous. Les différents clubs n’étaient pas en reste non plus pour nous proposer différents concepts estivaux, plus créatifs les uns que les autres. Mais un évènement dramatique est venu perturber la saison. Le samedi 24 juillet, 21 personnes ont trouvé la mort dans ce qui devait être la fête de l’amour et une énorme communion sur fond de musique électronique. La Love Parade, évènement historique, existe depuis 1989, quelques mois avant la chute du mur, et est entrée dans la mémoire de tous pour son apport exceptionnel au mouvement électronique. Malheureusement, 21 ans et 21 victimes plus tard, elle est rentrée dans les mémoires de toutes les générations confondues comme un symbole de toutes les dérives du milieu de la musique Techno: drogue, alcool, argent, profits, etc.

Il aura fallu plus de deux décennies pour faire accepter le mouvement électronique comme un mouvement à part entière, sans préjugés et une seule après-midi pour reculer d’une dizaine d’années dans l’esprit de beaucoup de personnes. Depuis ce drame, nous ne comptons plus le nombre d’évènements subissant d’énormes pressions, d’évènements qu’on cherche à torpiller ou même d’évènements tout simplement annuler suite au retrait d’autorisation. Les autorités réagissent à l’émotion populaire suscitée, réagissent à chaud mais sans aucune réflexion en profondeur et sans avoir l’esprit serein. L’exemple belge par excellence est la City Parade à qui il a été imposé des conditions irréalistes sous peine d’annulation, des conditions qui ont malheureusement porté un préjudice à l’évènement et à sa réputation et un organisateur lynché sur la place public pour de mauvaises raisons avec de mauvais arguments. En Allemagne, la situation n’est guère plus enviable puisqu’un grand nombre d’évènements ont tout simplement et purement été annulé simplement à cause qu’ils étaient étiquetés « musique électronique ». Sans aucune accusation facile ou gratuite, les différentes autorités de Duisburg et l’organisateur de la Love Parade ont réussi à détruire avec une course effrénée au profit, un évènement majeur de l’histoire de la Techno. Cette destruction, telle un château de cartes, s’est propagée à travers l’Europe et des dizaines d’organisateurs sérieux, plein de bonne volonté, doivent aujourd’hui en payer le prix fort.

Un été 2010 riche d’émotions et d’enseignements… un été 2010 qui bien que festif, bien que rempli de soirées et de festivals, aura un impact dans la mémoire collective de chaque amoureux de la musique électronique. Un été 2010 qui marque la fin d’une époque et ouvre peut-être un chemin pour la décennie à venir…

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising