The Glimmers – Whomp That Sucker!

The Glimmers – Whomp That Sucker!

The Glimmers - Whomp That Sucker! - Gomma

Si les deux belges s’affichent en boxeurs sur la pochette de leur album, c’est pour mieux vous mettre un uppercut si vous refusez de danser sur ces neuf morceaux. Whomp That Sucker est anecdotique en soi puisque c’est la première fois que les anciennement Glimmer Twins sortent un album ailleurs que sur leur label, Eskimo Recordings sur lequel ils hébergent Aeroplane ou Prins Thomas. C’est donc sur Gomma que sort ce nouveau disque basiquement efficace ou efficacement basique, du son dancefloor à l’ancienne sans intervenants autres que les machines, à jouer en poussant les potards bien fort, à l’inverse du précédent The Glimmers present Disko Drunkards enregistré avec des musiciens. Les Glimmers sont connus pour leurs remixes de Grace Jones, New Order, Moby, The Chemical Brothers, autant de gros artistes passés à la moulinette dancefloor.

Réalisé avec leur pote Ray Mang, signé sur DFA, Whomp That Sucker! démarre avec U Rocked My World, monté sur ressort et diablement funky. Sans expérimentation inutile, le duo revient aux bases de la house, avec par exemple le groove primitif à toute épreuve Beats In Space ou celui de Awake qui déterre l’acid-house! Pas toujours très fin, leur son est souvent bon pour se défouler, rien de plus, en témoigne le percussif Patty Cake Online où l’on dirait presque un ado qui s’amuse sur Fruity Loops. Après la ligne de basse qui roule de l’acidifié Killing Jokes, on revient à quelque chose d’apaisant après cette déferlante de beats avec l’ethnique Nehru Park. Mais jusqu’à la fin, on se rappellera être monté dans le Soul Train à l’intérieur du wagon disco, celui avec les paillettes sur les fenêtres histoire de voir la vie comme un dancefloor géant…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising