Onmutu Mechanicks – Nocturne

Onmutu Mechanicks – Nocturne

Onmutu Mechanicks - Nocturne - Echocord

Attention, chronique à lire sous l’eau. Après plusieurs maxis sortis sur Starbaby, Down Low ou Headspace, Arne Weinberg aka Onmutu Mechanicks sort finalement son premier long format techno-dub sur le label prince en la matière, Echocord. Onmutu Mechanicks propose un disque qui s’inscrit admirablement bien au sein de la personnalité du label danois qui compte déjà parmi ses rangs des artistes comme Rod Modell, Quantec, Mikkel Metal ou Deadbeat. Le producteur va encore plus loin dans ce genre singulier en tournant les potards « profondeur » et « minimalisme » d’un quart de tour supplémentaire.

La rythmique sensiblement dubstep et le ressac synthétique de l’intro Catatonic nous plongent directement dans le creux d’une vague au caractère ambient. Si vous êtes pressé, oubliez. Sinon, il est vrai qu’il faut prendre le temps d’écouter ces pistes longues et répétitives. Effectivement, Across The Styx ne mérite peut être pas les 11 minutes qui lui sont consacrées, mais on comprend sa manie de caresser ses claviers pour nous perdre dans un tunnel en coton, où passent également des morceaux conceptuels comme Aspiring To Aspire, le genre d’ambiance sombre qui a du mal à captiver, même si on se rend bien compte que Onmutu Mechanicks joue à fond la carte de l’hypnose. Lupus Moon, plus dancefloor, permet d’apporter une ambiance particulière dans un set, consolidée par Neutrino, meilleur morceau de l’album, qui combine le mieux dub et deep techno, un mariage à l’origine de cette envie de danser les yeux fermés qui nous envahit. Le pied se durcit parfois et Onmutu Mechanicks montre qu’il maîtrise les fondamentaux instaurés par Rhythm and Sound, comme sur When You Return qui torture la reverb et fait des noeuds avec le riddim. Autre point fort, Your Touch Is So Electric donne un nouveau souffle à l’album grâce à son beat travaillé et cette voix féminine qui vient nous rassurer, confirmant que nous ne sommes pas seuls dans ces profondeurs abyssales…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising