Interview: Robert Ramon (Sound of Sand)

Interview: Robert Ramon (Sound of Sand)

Robert Ramon

Guillaume aka Robert Ramon, lillois. DJ, organisateur de soirées et fondateur de l’association Sound of Sand prend le temps de répondre à quelques questions à l’occasion du Music Man Tour et nous dévoile quelques uns de ses projets futurs.

TheClubbing.com: Salut Guillaume, je ne vais pas être original mais pour ceux qui ne vous connaissent pas peux-tu te présenter rapidement ainsi que ton association?
Robert Ramon: Salut Antoine et merci pour cette invitation. Robert Ramon ou plus simplement Guillaume: 26 ans, J’habite à Lille et je suis DJ, fondateur de l’association Sound of Sand. J’ai découvert une forte passion pour la musique électronique vers la fin des années 90 en écoutant un maximum de variantes musicales puis avec une forte envie de m’amuser, de faire la fête dans de nombreuses soirées. Ma préférence pour la culture techno a grandi part de nombreuses sorties en clubs et en festivals en France mais aussi de très nombreuses fois en Belgique où j’ai pu découvrir le pays à travers ses grosses soirées, notamment avec une ambiance toujours au rendez-vous. Mon style est principalement techno mais j’aime imprégner dans mes mixes plusieurs styles différents en voyageant entre la techno de Detroit avec des incursions acid et old school puis partir sur de l’électro bien pêchu pour que le tout soit le plus dynamique possible, Bref un beau foutoire (rires).

TheClubbing.com: Comment en es-tu arrivé à l’organisation d’évènements?
Robert Ramon: J’ai commencé à mixer en 2000 à travers de nombreux bars de la région nordiste. Puis l’envie et le goût grandissant pour l’organisation, j’ai commencé par organiser des soirées privées. Cette passion commune à une bande de potes issus de la même région notamment avec mon collègue Madben, nous a amené au fur et à mesure des expériences à fonder l’association Sound of Sand pour organiser et faire partager cette musique dans des événements plus importants. Créée en mars 2003, Sound of Sand est une association Lilloise qui a pour principal objectif de promouvoir la musique électronique sous toutes ses formes à travers l’organisation d’événements en France et à l’étranger. Depuis sa création, Sound of Sand n’a cessé de développer des concepts Electro/Techno dans divers clubs. Mais c’est à partir de 2004 et notre résidence au Kiosk Club (Lille) que l’idée de fonder une plateforme permettant à des artistes français et étrangers d’être promus en France a vu le jour. Nous avons pu agrandir notre programmation sous un rythme mensuel, ce qui nous a permis d’inviter des artistes de tous horizons et de renommées internationales, notamment hollandais, belge, italien, suisse, français, anglais. Ils sont venus nous rejoindre dans notre concept « SOS Présente » comme Joris Voorn, Raudive aka Oliver Ho, Redshape, Deetron, Dave Ellesmere, Apm001, Kr!z, Mark Williams, Maxx-T, Psychogene, Sam Ostyn, Jaykriss, Stanny Franssen, Trish Van Eynde, SoulPhonic, Julian Jeweil, Feedback, Kobol Electronic, Scan X, Electric Rescue, Popof et bien d’autres encore.

TheClubbing.com: Cela fait désormais cinq ans que l’association existe, on peut dire que vous avez fait un bon bout de chemin. Qu’est ce qui vous motive encore aujourd’hui?
Robert Ramon: Disons que l’on commence à récolter le fruit de nos efforts en côtoyant des artistes de grandes renommés dans nos soirées et c’est déjà très motivant pour la suite. Nous avons encore tellement de choses à faire, de rencontres artistiques à réaliser et de nombreux clubs à investir. Les challenges sont nombreux et ne manquent pas. L’envie de réaliser de gros événements font partit de nos ambitions puis surtout de continuer à partager cette passion avec le plus grand nombre tout en continuant à s’amuser et prendre du plaisir, puisque c’est quand même le principale dans cette branche si festive!

TheClubbing.com: Vos résidences au Kiosk sont un succès, de nombreux artistes se sont succédés. Est-ce prévu de vous délocaliser un peu? Je pense par exemple à Paris ou plus prêt en Belgique.
Robert Ramon: Oui, bien sûr l’envie de voir ce qu’il se passe un peu partout est source de culture et donc réaliser des événements sur la capitale et à l’étranger sont plus que prévu pour tout te dire, mais shut! (rires)

TheClubbing.com: Venons-en au Music Man Tour, qu’est ce qui vous a poussé à organiser cet événement, pourquoi rendre hommage au label fondé par T-Quest?
Robert Ramon: Nous voulions organiser cet événement tout d’abord pour les cinq ans de l’association afin d’être dans la continuité des labels night que l’on a mis en place durant cette saison et établir une programmation musicale reflétant nos goûts mais sans penser tout de suite à une tournée. Sur cette lancée, nous voulions proposer ce même plateau au Rex Club, puis on m’a présenté Niko de Xmusicent qui venait d’intégrer la grande maison parisienne pour les soirées Automatik vs Plastic. De là, une amitié a pris forme puis l’envie commune à très vite fait qu’une idée simple s’est transformée en une tournée française Music Man. Puis l’équipe rennaise Open Fader, avec la participation pour l’occasion du collectif Technorama (habitué aussi à investir le Rex), nous a rejoints sur la tournée pour cette troisième date à l’Ubu Club. J’ai donc pu avoir la chance de rencontrer T-Quest pour lui exprimer notre envie de réaliser cette tournée pour son label et il fut enchanté par l’idée d’une tournée française. Le label nous a donc soutenu et à participer notamment, pour les jeux concours où nous avons pu offrir aux clubbers des t-shirts et cd Music Man. Alors pourquoi Music Man? Tout simplement parce que Music Man est le label techno qui a vu défiler les plus grands de la scène techno et en ce n’est pas rien. Nous avons forcement été bercés, pour ceux qui aiment la techno, par de nombreuses et excellentes track et cela dure toujours.

TheClubbing.com: Qu’est ce qui a orienté votre choix vers Deetron, Redshape et Rachmad?
Robert Ramon: Déjà parce que ces trois artistes ont tous une identité musicale forte et ce qui permettait de retracer un peu l’historique du label belge. Tout d’abord avec l’emblématique Steve Rachmad qui a beaucoup apporté à la techno avec ces tracks devenus cultes, tout comme également avec Deetron par ces productions toujours bien ficelées et très dansantes sans oublier l’artiste montant de la scène techno Redshape avec son live tonitruant et des productions très remarquées. Un choix qui on espère, plaira à tous les clubbers.

TheClubbing.com: J’ai cru entendre parler de la création d’un label, est-ce quelque chose que vous comptez développer? Pour célébrer ces cinq ans peut-être?
Robert Ramon: Oui effectivement tu as bien entendu (rires). La création du label est fort liée avec le désir de continuer d’avancer dans cette passion et d’essayer de se donner les moyens de toujours voir plus loin. Les cinq ans de l’asso marque un capte, une évolution et donc ce projet de label à un coté très excitant. Cette idée a vraiment mûrie grâce à l’environnement de mon boulot pour le disquaire online Nuloop, qui m’a parmi de voir émerger ce qui était encore, il y a peu de temps, comme quelque chose de très lointain voir illusoire.

TheClubbing.com: A titre plus perso, ces soirées t’auront permis de mixer aux cotés de grands noms, tu dois en garder une sacrée expérience?
Robert Ramon: Oui, cela a un coté fou pour moi puisque que je me rappelle souvent de toutes mes sorties où je faisais de nombreux kilomètres pour voir mes artistes préférés. Et quelques années après, j’allais me retrouver autour d’une table pour discuter avec eux et plus tard dans la soirée jouer à leurs cotés, forcement tu en gardes un très bon souvenir et une forte expérience.

TheClubbing.com: Merci Guillaume de m’avoir accordé un peu de temps! Je te souhaite bon courage pour la suite et à très bientôt sur TheClubbing.com.
Robert Ramon: Merci a toute l’équipe pour cette interview, ce fût un plaisir de te répondre, je te salue ainsi que tout les membres et lecteurs de TheClubbing.com. Je continuerai à être présent sur le site sur lequel j’ai pris mes habitudes comme de nombreux internautes fidèles qui lui sont fidèles!

Tags

About author: Ant-1

Ant-1

Electronic Music Lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising