Golden Bug – Hot Robot

Golden Bug – Hot Robot

Golden Bug - Hot Robot - Gomma

Antoine Harispuru et les robots, c’est une histoire d’enfance. Dans les années 80, sa mère tenait « La Maison du Robot » à Paris, étant par la même occasion la première à importer des jouets nippons en Europe. Parmi eux se trouve son robot fétiche, Victor, qui lui apportait son Coca sur un plateau, d’où cette fascination pour les machines. En s’appropriant de ce monde d’automates aux yeux bridés, il acquiert à 14 ans un sampler, des vieux vinyles, un kit de batterie Roland TR808, et développe grâce à cet héritage un style qu’il nommera explicitement Robotic Booty Funk! Il quitte le cocon familial, s’installe dans un bateau sur la Seine, et prend l’habitude de traîner avec les skaters du palais de Tokyo, avec entre autres DJ Falcon et Pedro Winter, tiens donc, comme le monde est petit… Antoine devient designer de jouets, tout en continuant à développer son style électro-androïdal qui arrive aux oreilles de Headman et son label Gomma, qui a vite fait de nous piquer notre talent hexagonal!

Avec ses synthés vintage et sa rythmique affriolante Midnight Rabbit annonce que la séance va groover. Ceux qui connaissaient déjà l’homme-robot peuvent se refaire les morceaux déjà sortis en maxi vinyles comme l’esprit punk de Barbie’s Back, et les montées dark et démentes de Disco Sensation. Il se délecte à manipuler et vocoderiser son pote hip-hop Lou Valentino, et lui fait changer de sexe sur Bisco et d’autres morceaux comme le chaleureux My Teacher Is A Zombie qui n’est pas sans rappeler les Problèmes D’Amour d’Alexander Robotnick. Fan des labels DFA, Eskimo et DC Recordings, Golden Bug donne tout son sens au terme electrofunk avec Captain Shaker ou LookLookLook et se place parfois à égale distance de Calvin Harris et Justice (Rocket City).

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising