Khan Of Finland – Khan Of Finland

Khan Of Finland – Khan Of Finland

Khan Of Finland - Khan Of Finland - I'm Single

Voix + beatbox + piano, le concept était jusqu’ici inédit. De l’autre côté du Rhin, on innove : Khan Of Finland se lance dans cette idée issue du cerveau de Can Oral (alias Khan), artiste à la biographie déjà bien remplie, seul ou accompagné (Captain Comatose), sur des labels hétéroclites comme Tomlab, Mille Plateaux, Matador, Playhouse ou Kitsuné. Autour de ce personnage évoluent deux gars : Mark Boombastik excelle dans sa human beatbox, en ajoutant quelques effets bien choisis sur ses performances buccales pour leur donner plus d’impact, avec un historique aux côtés de Felix Kubin ou Funkstörung. Au piano, on a Boris Bergmann, qui a déjà fait ses preuves en dessinant les ambiances de séries télé ou longs métrages. Révélés au Sonàr 2007, ils couchent enfin sur disque ces neuf morceaux enregistrés entre une station service désaffectée et une église berlinoise!

Ce mariage improbable s’efface vite lorsque l’on se rend compte qu’on a en face de nous de réels morceaux pop ou soul, au-delà de l’aspect technique qui a finalement plus d’intérêt sur scène. Le disque démarre sur quelque chose d’un poil dérisoire, à savoir un gros beat qui se balade sur une mélodie qui reprend un thème classique bien connu des réceptions mondaines. On espère tout de même que l’album n’est pas fait que de covers de la sorte, qui peuvent vite devenir indigestes, même si le clin d’œil reste amusant. Effectivement, l’excellent eXcommunication prouve qu’ils ont plus d’un blues dans leur sacoche. Ça ne vaut peut être pas Bauchklang, mais le piano amène une certaine richesse qui se démarque sur Bottle Inc, évoquant Freddy Mercury dans sa facette la plus soulful, ou le macabre You Like To Party ? , track le plus expérimental qui rejette comme un volcan l’expérience cinématographique de Boris. La voix de Khan fait passer des émotions au point qu’on en oublie qu’il n’y a qu’un mec qui fait poum-tchac avec sa bouche et un autre qui tape sur des touches noires et blanches. Le titre le plus enjoué Walking In The Rain redonne des ailes à l’équipe et ressemble à un vieux tube pop avec autant de charisme populaire qu’un Bowie ou un George Michael .

Du haut de sa grosse demi-heure, ce premier essai officiel de Khan Of Finland donne un argument pour ne pas les louper lors de la tournée 2009…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising