Various Artists – Composite by John Lord Fonda

Various Artists – Composite by John Lord Fonda

John Lord Fonda - Composite - Citizen Records

On connaissait le John Lord Fonda producteur mais pas vraiment le John Lord Fonda DJ. On pensait que cet exercice n’était pas vraiment son corps de métier, mais si on analyse ses lives qui évoluent chaque fois qu’il prend possession d’un club ou salle de concert, on voit que Cyril Thévenard ne se gêne pas pour y introduire deux-trois classiques jusqu’à transformer sa performance en une sorte de bootleg géant. En 2006, l’album DeBaSer pose les bases du son John Lord Fonda. Des lignes de basse lourdes, des breaks tranchants, des rythmes soutenus et tapageurs, un esprit rock et rave dans le même sac… Tout est construit pour s’énerver et prendre son pied devant de telles vagues de puissance. Au delà de cette force de frappe caractéristique, John Lord fait ici une démonstration d’éclectisme et de rapidité, en mixant 30 morceaux en 55 minutes, avec une fluidité plus ou moins assurée, ce qui reste dans tous les cas une belle prouesse.

Le français invite pas mal d’artistes de la maison Citizen qui s’inscrivent parfaitement dans l’ambiance globalement electro-tek du disque comme Jun-X, Sad Mafioso (qu’on est content d’entendre à nouveau), Teenage Bad Girl, Fixmer/McCarthy ou lui-même qui nous gratifie d’entrée avec le guet-apens Where is the Sun. Il ressuscite des vieux classiques gardés au chaud sur les étagères, mais trop peu sélectionnés dans des DJ sets comme le Virtual Breakdown de Laurent Garnier, la turbine acid Acperience 1 de Hardfloor ou, plus old school encore, un morceau assez rare de Polygon Window aka AFX.
Au delà des bons goûts musicaux mis en avant par l’artiste (le remix du Go de Moby par Vitalic, une bombe dark de Junkie XL, un track electro mental de Anthony Rother et Cybotron, ou le furieusement ensoleillé Girls de Prodigy), il y a de bonnes idées. Public Enemy donne la réplique à Sébastien Tellier et JLF se permet un mariage entre son morceau So Far Away et le classique I Feel Love de Donna Summer pour une lune de miel finalement très réussie.

Bref, ça va vite, ça envoie, et la sélection n’est pas dégueu. Et c’est finalement tout ce qu’on peut attendre de bon d’un mix…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising