Various Artists – Join Our Revolution mixed by Carl Cox

Various Artists – Join Our Revolution mixed by Carl Cox

Various Artists - Join Our Revolution mixed by Carl Cox - Safe House

Fort de son succès mondial, on a eu peur un moment donné que Carl Cox soit atteint du syndrome Guetta, avec un dernier album studio aux quelques tubes eurodance indigestes. On dira qu’il s’agissait d’un petit moment de faiblesse, mais on sait très bien que Carl Cox est un tueur derrière les platines, beaucoup plus que lorsqu’on parle de productions. Le ‘Nounours de la techno’ célèbre aujourd’hui 8 ans de résidence au Space d’Ibiza, l’un des clubs les plus fréquentés de l’île. Heureusement, les line-ups ne sont pas obstinément composés de grosses stars, et entre des sets qui peuvent durer 6 heures, Carl choisit soigneusement ses invités : si vous allez y faire un tour en septembre, vous pourrez danser sur les sets de LTJ Bukem, Bushwacka, The Glimmers, Satoshi Tomiie, Gilles Peterson… Join Our Revolution est définitivement l’une des compilations majeures de l’été en affichant une sélection originale, véhiculée par une volonté constante de faire découvrir de nouveaux talents, habilement incrustés entre d’autres producteurs confirmés. Au menu, deux disques représentatifs de ses sets au Space ; on aurait aimé que Carl joue de sa dextérité, mais rien de spectaculaire techniquement (c’est vrai que c’est rare sur ce genre de mix studio), on se concentrera donc sur la qualité de la sélection faite de morceaux funky et dancefloor killers.

Sur le premier cd, on le sent parti un peu comme tout le monde, emporté par le courant de la rivière minimale, mais son background purement techno au groove de mammouth le rattrape très vite, en posant un Toni Moreno ou DJ Memo sur sa platine. Adam Sheridan développe de bonnes vieilles nappes à la Garnier qui font monter les oeufs en neige bien comme il faut, et le DJ évite tout de même de prendre des risques en ne compilant que des valeurs sûres comme le hit estival Sax Heaven de The Rivera Project, un peu cliché mais tellement efficace… Le DJ bifurque vers une facette trance un peu plus mainstream avec Wilson, Smallwood & Ingram, et d’autres tracks intéressants comme ceux du sombre James Talk ou la version 2009 (revue de façon tribale par Anil Chawler) du classique The Freaks Come Out de Cevin Fisher. Steve Mac et Paul Harris étalent ce qui se fait de plus efficace en minimale tek, avec Dizzy Heights et sa ligne de synthé qui rappelle le French Kiss de Lil’Louis, et ce relief incessant rythmé par les montées des sirènes de Mr Henry Von ou la version dub par D’Julz de l’anthem Positive Education de Slam. Continuer d’énumérer ces morceaux n’aurait aucun sens, alors jetez un oeil au tracklisting ci-dessous et à vous de jouer!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising