Various Artists – Logos Volume 2

Various Artists – Logos Volume 2

Various Artists - Logos Volume 2 - Logos Recordings

Le label Logos Recordings est de retour cet automne avec le deuxième volume de sa compilation. Souvenez-vous l’année passée, nous avions déjà largement vanté le premier volume pour sa qualité. Ceci étant d’autant plus surprenant que presque aucun artiste n’avait une réelle carrière musicale derrière soi mais qu’il s’agissait essentiellement de jeunes talents. Pour cette deuxième édition, le label Logos avait lancé un appel international de jeunes talents afin d’offrir une possibilité à ses artistes de qualité de trouver une résonnance à leur travail. Le site TheClubbing avait d’ailleurs collaboré à cette initiative en sélectionnant un des douze titres de la première partie et à ainsi offert une chance à un de ses fidèles membres, Kid Whisky. Petite nouveauté cette année, la compilation se compose de deux parties. La première étant dédiée à des jeunes producteurs issus des quatre coins du monde, avec des mélodies et titres oscillant entre des sonorités jazzy-funky et des plages plus deep-tech-house ou deep-techno. La deuxième partie est, quant à elle, dédié aux différents artistes du label, qui pour certains avaient commencé leur carrière sur la Logos Volume 1, et propose des sonorités plus profonde dans la mélodie et plus techno futuriste.

AGORE ouvre donc cette première partie. Cet artiste devant la qualité de son travail a d’ailleurs déjà reçu un album complet sur Logos, Reflection, sorti fin avril. Dans la lignée de cet album, il nous propose avec son titre Like Sleeping On Clouds, une mélodie hypnotico-planante, atmosphérique aux accents de sons deep de Détroit. Nidrasj 5, originaire des Pays Bas, nous offre un titre, M On Ruff Cute, plus synthétique et un peu plus rythmée mettant en avant des sons plus aigus. The Florian Muller Project, qui a lui aussi déjà reçu un album complet entre temps, nous propose un titre légèrement différent de ce dernier. Mr Bobby Hebb joue plus la carte du rythme soutenu, même si le côté mélodique apparait toujours en arrière fond et reste un soutien important dans sa production. Un deuxième titre de cet artiste est également présent, il s’agit d’un remixe de Jules Vells de Nous 2, titre issus de son album Blessing. Ce titre évoque dans sa structure et la manière d’aborder le son, une sorte de version électronisée de Sinnerman de Nina Simone. Avec Higher Conscience, Niko Marks calme un tout petit peu le rythme en jouant sur l’instrumentalité des sons aigus contrastée avec une basse puissante, une sorte de Jean-Michel Jarre des temps modernes. Eternal Sunshine de Jodeldo & Obeno est un titre quelque peu trop répétitif et linéaire bien qu’efficace. Arrive une petite bouffée d’air vrai avec un titre jazzy House, de notre membre Kid Whisky. Son titre Emilie a directement fait l’unanimité de part son approche originale et différent. Synchro Phunk de Igor Zotik siffle la fin de la récré puisqu’il nous envoie dès son début une basse saccadée dans les oreilles pour un morceau qui se construit tout en longueur avec des plages légèrement plus planante. Denny Trajkov nous renvoie de nouveau de l’autre côté de l’Atlantique avec son titre Anatheme (Detroit Version 1) qui comme le nom le laisse supposé, est clairement orienté dans le son de Détroit. Alex W. et son Essential Moment, continue dans se montée progressive initié par le titre précédent. Léger changement de style, un peu moins Deep, un peu moins Détroit, un peu plus Deep Tech House avec le titre Chains de Cedric. Il marque le retour de l’instrumentalisation et du vocal minimaliste. Feel Good de James Light est un peu un titre extraterrestre. Un vocal de choriste dans le fond tout au long du titre avec des basses bien punchy en montée progressive. Une première partie finalement très éclectique mais tout en restant cohérente et harmonieuse.

La deuxième partie plutôt réservé à des artistes ayant déjà collaboré avec le label ou ayant déjà un certain background dans le milieu. TR ouvre la voie avec un remix de X-Beat de son morceau St Germain. Un titre qui oscille entre Techno et Tech House mélodique sans jamais savoir ou bien se positionner. Freedom Rides de passEnger, prend un peu de vitesse en partant de des sonorités plus profondes, plus minimal instrumentalisées avec une montré progressive du son. Hughes Giboulay et son Voltage Carpet tape d’entrée de jeu et prend une voie résolument dancefloor. Samoil Radinski, le fondateur du label, nous propose les versions 11 et 9 du titre Izvor. Nous avions déjà pu découvrir les versions 3, 7 et 8 de ce titre sur on EP, Sources, sorti en février de cette année. Toujours aussi mélodico-techno et accrocheur de tympan, nous reconnaissons bien la griffe de l’artiste. Tatsuya Takenaka et son titre Ukiyo, remixé par DJ 3000 du label Motech, nous envoie une techno bien percutante comme nous entendu trop rarement. Un morceau entrecoupé d’une plage atmosphérique qui nous permet de souffler avant de repartir de plus belle en montée progressive. BHONZ et son MLKKIIII passe d’une techno très américaine à une techno plus minimal tech italienne. Une structure plus simplifiée bien qu’efficace. Yasuo Sato avec Poseidon’s Trident propose un son tout aussi minimal techno que le précédent mais beaucoup plus instrumentalisé et fouillé dans sa deuxième partie. Sidearms nous propose un titre techno avec Broken Link, un titre qui n’est pas totalement dans la continuité de son album Humantics, ce qui laisse supposer l’appellation « lien brisé ». Wanna Give You Some Groove de Trish Van Eide monte encore un tout petit peu la pression et le rythme pour arriver dans des sons beaucoup plus soutenus et beaucoup plus dancefloor. TR, l’artiste qui avait ouvert cette deuxième partie, la referme également avec un titre,Crumar Theme, qui calme un peu le jeu et nous permet de redescendre petit à petit pour clore cette double compilation.

Logos Volume 2 est une compilation aboutie, offrant un univers musicale varié et raffiné avec une cohérence complète dans les morceaux. Une compilation qui progresse encore dans sa qualité par rapport au premier volume et qui a déjà reçu le soutien d’artiste tel que Laurent Garnier, qui avait d’ailleurs qualifié le premier volume de « Meilleur compilation techno de ses dix dernières années ». Un label qui n’a pas fini de nous surprendre.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising