Zoë Xenia – Let The Music Play

Zoë Xenia – Let The Music Play

Zoë Xenia - Let The Music Play - Bass Culture Records

Le parisien D’Julz nous avait déjà habitués à de nombreuses choses dont la qualité de ses productions et mixes mais depuis peu, il s’est offert une nouvelle casquette, celle de A&R Manager de label. En effet, début 2009, D’Julz crée son label Bass Culture Records en référence aux soirées du même nom du Rex Club où il a sa résidence depuis plus de 10 ans maintenant, ce qui en fait aussi la plus longue résidence du club. Ce label est à l’image de son créateur, qualitatif et varié, et puise ses racines tant dans la Techno que dans la House. Pour cette quatrième release, il nous gâte avec un vent de fraîcheur venu du nord en nous proposant la productrice néerlandaise Zoë Xenia.

Cette jeune amstellodamoise est issue de cette nouvelle vague House déferlant depuis ce pays. Elle commence sa carrière comme compositrice et chanteuse dans plusieurs formations de musique alternative et de rock jusqu’au jour où elle entend un son House qui la contamine immédiatement et fait naître en elle le désir d’être plus qu’une simple chanteuse dans un groupe. Elle commence petit à petit à produire ses premiers sons dans un style avant-gardiste avec une basse houleuse et un beat un peu funky. Elle y associe également sa voix qu’elle transforme en un instrument qui accompagne les plages mélodiques. Le succès ne se fait pas trop attendre puisqu’elle arrive en finale du Diesel-U-Music Benelux en 2003 et gagne le Grote Prijs van Nederland en 2004. Elle tourne depuis à travers toute l’Europe comme vocaliste, DJ et avec son live. Sa première production, Anaesthetic EP, sort au printemps 2007 sur ArtMiniMal Berlin, suivi par Move Over sur Organised Music. Ces deux premières sorties lui valent une invitation pour la Winter Music Conference de Miami. La consécration arrive fin de l’année 2007 avec la sortie de son titre Cherish sur Connaisseur Recordings, qui devient la track du mois de novembre pour le magazine Mix Mag. Ce titre sera d’ailleurs playlisté par des artistes comme Tiefschwarz, Mike Monday, Miss Jools, 3 Channels et Fabrice Lig. Courant 2008, Connaisseur Recordings lui offre une sortie solo, Uncovered EP, qui est toujours classé à l’heure actuelle comme une des cinq meilleures sorties du label par Resident Advisor, suivie par plusieurs sorties sur Kosmo Records également. Elle devient également, la même année, ambassadrice néerlandaise pour Dance4Life, organisme qui sensibilise les jeunes contre les dangers du sida à travers la musique et la danse.

C’est avec un plaisir certain que nous retrouvons donc cette artiste pour finir l’année 2009. Avec sa sortie Let The Music Play, sans aucun rapport avec le titre du même intitulé de Barry White mais plutôt avec le track du même nom de Shannon, sorti en 1983 sur Emergency Records, dont elle s’est inspirée. Ce titre au groove savoureux nous emmène dans un voyage house aux sonorités jazzy portée par la voix douce de Zoë Xenia qui fusionnent dans un ensemble harmonieux et en deviennent indissociables l’un de l’autre. Le premier remix nous est proposé par un talent de la scène de Détroit, Anonym. Ce dernier ajoute un léger côté disco funk dans la bassline, lui donnant ainsi une sonorité plus chaude, tout en conservant la légèreté de l’original. Ce remix a la particularité que bien qu’en intensifiant le groove et en le mettant plus en avant, le vocal s’en retrouve lui aussi plus présent. Petit intermède avec le titre Cravin, un titre beaucoup plus funky, avec une belle basse bien roulante et des sonorités très oldskool. La sortie vinyle se termine par le dub de Damián Schwartz, avec des synthés dramatiques, un vocal samplé et répétitif, donnant un titre au réel sentiment hypnotique. La sortie digitale est accompagnée de deux « Bonus Track ». Le remix de Damián Schwartz, qui reprend la même structure dans son approche que le dub mais avec un vocal beaucoup plus présent et beaucoup plus proche de l’original. La release se termine par Ain’t No…, un titre surprenant et en relatif décalage par rapport aux restes de la sortie. Il est plus dans un univers Tech House/Minimal Techno avec une basse profonde, quelques effets et un vocal minimaliste et répété tout au long du titre.

Une quatrième sortie de Bass Culture Records qui mérite de ne pas passer inaperçue. Zoë Xenia réussit une fois de plus à nous créer un univers riche, hypnotique et extasiant à travers une énergie qui traverse les genres, et transformant la musique en un langage universel et unificateur.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising