Rasmus Faber – Everytime We [feat. Dyanna Fearon]

Rasmus Faber – Everytime We [feat. Dyanna Fearon]

Rasmus Faber - Everytime We [feat. Dyanna Fearon] - Farplane Records

Le son House était souvent assimilé aux Etats-Unis, à l’Angleterre ou aux pays du sud où la chaleur sévit mais nous pensions plus rarement aux sonorités House issus d’autres régions. Ces derniers mois, la scène française et amstellodamoise, ont repris du poil de la bête et font progressivement parler d’elle. Une scène House belge existe aussi et arrive petit à petit à trouver sa place mais rare sont les gens qui iraient chercher de la House en Scandinavie. Et pourtant, c’est ce que nous propose l’artiste suédois Rasmus Faber.

Ce dernier est un artiste complet: pianiste, auteur, compositeur, producteur, DJ, remixeur et label manager. Difficile de trouver une casquette dans le milieu de la musique que Rasmus Faber ne porte pas. Cet amour de la musique lui vient de son père saxophoniste, ce qui l’incite dès son jeune âge à apprendre à jouer un instrument, il choisira le piano. A 11 ans, il reçoit son premier Atari et commence petit à petit à travailler et produire des titres, plus dans une inspiration « Piano Jazz », avant de faire quelques sessions studios avec des musiciens. Le tournant musical s’opère lors de sa vingtième année, année au cours de laquelle il découvre le son House, un son dans lequel il retrouve toutes ses influences et ses aspirations. Cette découverte le mène de fil en aiguille à la sortie de son premier titre, Never Felt So Fly, sur Black Vinyl Records en 2002. Cette sortie attire l’attention du patron de Defected, Simon Dunmore, qui lui propose de remixer quelques grands noms de la House, citons par exemple Miguel Migs, Kaskade et Kings Of Tomorrow. Très vite, l’envie de créer son propre label se fait sentir et il fonde ainsi la structure Farplane Records en 2004 sur laquelle il sort maintenant la majorité de ses productions. Cet artiste retranscrit dans celles-ci sa formation de pianiste, ses influences Jazz, son amour des mélodies mvais aussi les grooves chauds de la House. Nous pouvons retrouver cette symbiose sur son premier album, Where We Belong, sorti en 2008 sur son propre label… mais nous pouvons aussi la retrouver lors de ses diverses prestations. En effet, ce DJ, en plus de mixer déjà avec 3 CDJ, s’accompagne de son clavier afin de réinterpréter, pendant ses DJ sets, des plages mélodiques.

Depuis la sortie de son album, l’artiste édite petit à petit ses titres en single accompagné de remixes afin de proposer une autre vision de ces derniers. Le mois de mars voit ainsi la sortie du single Everything We. L’Original Mix issus de l’album reprend la recette fétiche de l’artiste, notamment sur la forte présence mélodique du piano. Ce titre est d’ailleurs difficile à classer car il n’est pas vraiment Deep House, pas vraiment Vocal House, pas vraiment House, pas vraiment Baléaric… ce n’est d’ailleurs pas pour le plaisir de le catégoriser mais parce qu’on a parfois dur à sentir vers quoi le titre veut nous emmener, comme s’il n’osait pas pleinement s’affirmer. Mais il n’en reste pas moins agréable à écouter et on se laisser bercer par sa mélodie sans s’en rendre compte. La RaFa Smooth Mix accentue un tout petit peu plus le groove et s’affirme ainsi déjà un peu plus dans une optique House tandis que le Suneil S Remix avec son groove en 4/4 et son atmosphère un peu plus enivrante convient mieux à un dancefloor. Le dernier remix est assuré par l’artiste russe, Igor Dorohov, qui accélère le rythme du morceau accentuant ainsi la mélodie du piano et renforçant la bassline dans sa puissance.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising