Sei A – White Rainbow

Sei A – White Rainbow

Sei A - White Rainbow - Turbo Recordings

Difficile de mettre la musique de Sei A dans une case… Techno sombre? House ténébreuse? Minimale tourmentée? Mélo-Pop troublante? Toujours est il qu’en l’espace de deux ans, l’écossais est devenu l’un de ceux qui font avancer la musique de club. Ce créateur de techno moderne n’a fait que grimper dans les charts, attirer l’attention des meilleurs (Laurent Garnier, Tiga…) et s’affirmer depuis son premier album Editing Shadows chez les français de Missive. Le temps doit être bien gris à Glasgow en ce moment pour éditer des morceaux si sombres. Après une floppée de maxis sur les labels Seinan Music, Urban Torque, Buzzin’ Fly et Tronicsole, Andy Graham se sert de sa musique comme un parapluie sur lequel on lirait White Rainbow, titre de cet album qui contribue à faire avancer le mouvement en ce début de XXIe siècle.

Le titre éponyme introduit le disque sur une house minimale pumpin’ dans laquelle se noient des voix inquiétantes coupées au rasoir. Sur une instru menaçante, Little One Song laisse éclater quelques samples vocaux ethniques, puis Sei A n’hésite pas à ralentir le tempo avec des morceaux comme le dérangeant Rebel Without A Cause, ou le buzz du lent et oppressant Flylo qui se mue finalement en une ritournelle pop au beat jazzy incisif. Le chant a une importance capitale tout au long de l’album, amplifiant les montées comme sur l’hypnotique Out Of Reason, chanson la plus organique avec Who Dares Wins et sa bassline qui se gonfle et se dégonfle, un track qu’on croirait sorti des machines de Green Velvet un jour de grippe. Le garçon se calme sur le dernier tiers en nous rendant les mélodies caractéristiques auxquelles il nous a habitué sur un Stars purifié, la nappe continue qui laisse entrevoir la lumière deep techno de Body Of Eyes, avant le final ambient Meth ii…

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising