Displacer – Night Gallery

Displacer – Night Gallery

Displacer - Night Gallery - Tympanik Audio

Après l’excellent dernier album de Stendeck, Tympanik Audio met en lumière le premier album de Displacer depuis 5 ans. Night Gallery porte bien son nom. Une visite nocturne dans une galerie d’art remplie de mélancolie et exposant des oeuvres ambient, breakbeat ou electronica dans ses couloirs spacieux. Masterisée par Mike Wells, qui a déjà mis en relief les compositions de Gridlock, cette 53ème sortie nous force à porter le pyjama pour écouter ces 11 berceuses, tantôt cauchemardesques, tantôt rassurantes, à commencer par Phantom Limb. Le rêve démarre doucement par quelques notes de piano qui laissent entrevoir une petite perle ambient, jusqu’à ce qu’un breakbeat alambiqué se batte avec une ligne de basse orageuse! Les arrangements dégagent une langueur tangible sur Awakening puis Orchid, un retour à la musique lounge contemplative, un brin orientale. Une voix fait son apparition sur Falling, très tardivement malheureusement, plaçant le morceau dans les meilleurs de la liste et oscillant entre new wave, electronica et techno acide. Radioactive est le genre de jungle éthérée qui a depuis longtemps laissé son siège a la drum’n basse massive et commerciale, un retour dans le passé qui se gobe sans problème, avant de terminer sur Ice Cold, pièce ambiente reposante, le calme après le calme…

A noter que dans la foulée, un album de remixes de Dirk Geier est disponible gratuitement au téléchargement ici : http://tympanikaudio.com/releases/td009/ avec des versions de Subheim et Pleq.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising