Atomik – Dancetroy

Atomik – Dancetroy

Atomik - Dancetroy - Volvox Music

Comment écrire cette chronique sans utiliser le terme « métissage »? Vérifiez le vous-même, c’est impossible, face à ce mélange de musiques essentiellement black au groove récurrent. A l’origine, Jérôme Sallenave et Karim Hamida ont joué ensemble dans des groupes reggae maintenant éclatés aux côtés des confirmés Tiken Jah Fakoly ou Alpha Blondy. Avec leur groupe No Bluff Sound, ils affichent le titre de découverte du printemps de Bourges 2004, puis décident de partir à l’aventure en créant Atomik. Epaulés par une bonne dizaine de musiciens (percus, sax, claviers, guitare, violon ou scratch avec le triple vice-champion du monde DMC Mister Aul), Karim et Jérôme construisent leur musique à partir d’échantillons joués live. Ce principe d’auto-sampling met au placard le côté « froid » du concept de musique électronique, d’autant plus que la quasi-totalité des morceaux sont chantés, par des intervenants américains tels que Edouard ‘SK’ Mims, Funk Buddha ou la sensuelle Vanessa Caracci.

I Want You, accroche d’emblée les oreilles avec sa mélodie reggae mélancolique et tribale. C’est le funk à l’ancienne qui prend le relai avec le bien nommé Groove Master, feeling affermi plus loin par le speed New Funk. Le breakbeat digital de Break Baz est peut être un peu trop brut par rapport aux sensations du début de l’album, mais ce sentiment est vite enseveli par la ligne de basse mouvante de Fat Groove ou la poésie roots et jazzy de Skyway! A partir du neuvièùe morceau Don’t Forget, Atomik suit le panneau drum’n bass et entre dans la section la plus excitante du disque avec également le post-Fatboy Slim Boomy, Originel pour les junglists qui se lèvent tôt, le ludique Cross qui semble avoir été piqué au Peuple de l’Herbe, ou l’outro électrique Shot.

Atomik consolide tout ça sur scène avec un show mis en lumière et en images par le professionnel Philippe Abeilhou qui réalise également les clips et devient par la même occasion le troisième pied du tabouret. Je valide que le pseudo Atomik n’est pas choisi au hasard!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising