Kikumoto Allstars – House Music

Kikumoto Allstars – House Music

Kikumoto Allstars - House Music - International Deejay Gigolo Records

Kikumoto Allstars, ça sonne plutôt crew de street-basket japonais. Rien à voir, il s’agit de l’australien Cam Farrar, qui a décidé de verser un peu de jus de citron dans un album techno inspiré des maîtres Larry Heard, Adonis ou Marshall Jefferson. Un premier album qui sort sur un label de la carrure de Gigolo est souvent synonyme d’artiste prometteur. L’adolescence de ce DJ/producteur a coïncidé avec le gros boum de la dance music, les raves et la révolution des machines. Deux décennies plus tard, il expose son fanatisme au grand jour en composant tous ses morceaux avec des synthés analogiques, boîtes à rythmes et autres machines légendaires souvent baptisées Roland. Le temps d’un album, l’artiste retranscrit une certaine hardiesse originelle difficile à trouver dans les productions actuelles.

Jack your body, move your body… Le morceau d’ouverture Everybody est certes un peu stéréotypé, mais résume parfaitement l’album. Kikumoto Allstars a descendu les TB303 du grenier pour nous convier à un trip complètement acid, exactement le genre de revival qu’on a envie d’entendre en ce moment. De la puissance, un peu de nostalgie mais pas trop, des plages simples qui ne font que monter les barreaux d’une échelle logarithmique. On l’imagine bien, arborant un gros smiley jaune sur son T-shirt, en train d’envoyer l’électricité de Still Can’t Stop the House ou les sirènes de Bending Time qui serait devenu un classique il y a quinze ans. On aurait aimé que l’artiste profite du format album pour étaler ses talents et sortir du cercle de la dance music mais là n’est pas le but. Vu sa maîtrise du sujet, il est vite pardonné, et on pense aux premiers albums trance de Underworld avec DCO, aux pionniers DJ Pierre et Mr Fingers avec le mélancoliquement vintage Last Train to Chi-Town ou la house organique en forme d’hommage de Warehouse Days, puis à Laurent Garnier (époque Shot In The Dark) à travers le sombre et ardent Shed 13. House Music, c’est comme si on reconstituait une époque de l’histoire de la musique électronique en une page!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising