Manuel Tur – 0201

Manuel Tur – 0201

Manuel Tur - 0201 - Freerange Records

Manuel Tur est tellement fier de sa ville qu’il prend un morceau du code postal pour en faire le titre de son tout premier album. 0201, c’est la contraction de 90201, zip code de Essen en Allemagne. Et pour une fois qu’un artiste revendique autre chose que la ville de Berlin, c’est une raison suffisante pour aller voir ce que ça donne. Et force est de constater que ce petit gars de 23 ans montre une maturité déconcertante, à croire que c’est son père qui lui aurait fait ses devoirs! Ses influences pour Ian Pooley et Pépé Bradock, deux géants de la house élégante, se repèrent à 100 mètres, en particulier sur des morceaux comme Shady’s Tree, même esprit dans le choix des samples, les cordes du sensuel Rubicond, ou l’inquiétant Will Be Mine, rendu soulful par la voix d’Alexander East. Ce surdoué, qui a sorti son premier EP à 16 ans, fait des renvois de French Touch, qui ont parfois l’odeur des premiers Bob Sinclar (oui, avant c’était bien) et Cassius.

Patchwork, c’est qui nous manque en ce moment. De la bonne vieille deep house qui donne envie d’aller en club juste pour boire des verres et discuter en remuant tranquillement le popotin. La jérémiade soul de Blakkat renforce le caractère dubby de Golden Complexion, presque electronica et sérieusement prenant. Si on devait choisir un adjectif commun a tous ces morceaux, ça serait sans discuter ‘atmosphérique’ ; le dubstep caverneux de Such a Dream, la force tranquille de Pastelize, espèce de Slam passé au ralenti qui cherche un breakbeat dans le brouillard, ou alors de l’ambient boréal avec A40 ou la conclusion Final Layer, qui ouvre bien des perspectives pour ce talent plus que prometteur.

A suivre, d’autres sorties en compagnie de Langenberg, sous le pseudo Ribn, sur l’exigeant label Ovum de Josh Wink.

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising