Sidearms – Humantics

Sidearms – Humantics

Sidearms - Humantics - Logos Recordings

Logos Recordings est de retour en ce mois de septembre avec une dix-neuvième sortie et un troisième album. Fidèle à sa tradition de découvrir des jeunes talents inconnus de tous, Logos Recordings nous a encore trouvé un petit bijou sonore appelé Humantics de l’artiste australien Sidearms (Marc Turner).

Pendant son adolescence, influencé par une émission radio consacré à la musique électronique, Dreaming Dasies, il commence à produire en utilisant un sampler 8 bits et un ordinateur Amiga 500. En 1991, il se lance dans le DJing avec un certain succès puisqu’à la fin de la moitié des années 90, il tourne dans tout le pays et passera par des clubs comme Le Rox et le Metro. En 1993, Marc Turner sort son premier titre, After Burner, sur le label anglais Rabbit City Records, grâce à sa présence sur l’Australian EP avec le pseudonyme DJ PMA. Un plus tard, le label Undefined Recordings édite trois de ses EP, Qume (sous le pseudonyme Qume), Sygnosis (sous le pseudonyme Sygnosis) et Solar Pursuit (sous le pseudonyme Pawn).

Cet artiste est de retour en 2009 avec un nouvel album et un nouveau pseudo (encore dirons-nous). Avant d’attaquer l’album plus en profondeur, le ressenti qui se dégage après une première écoute est plus que positif. Il est même relativement interpelant de voir à quel point ce label arrive à nous découvrir des artistes inconnus mais ayant un tel sens de la musique avec un album oscillant entre Deep Techno, Tech House et Jazz House. Un mélange original, surprenant mais envoûtant.

L’album s’ouvre sur le titre New Ground, une mélodie Tech House nous plongeant directement dans l’univers de cet artiste et annonciateur de ce qui va suivre. Un rythme Deep, planant sans jamais être lassant qui petit à petit nous embarque dans un voyage. Quartex, deuxième piste de l’album, s’ouvre sur un rythme plus soutenu mais garde un côté très mélodique amenant une certaine mélancolie dans le morceau qui nous mènera progressivement vers Humantics. Le titre phrase de l’album, un petit bijou de composition alliant à la perfection mélodie, rythme et émotion. Ce titre est une invitation à la découverte et une porte d’entrée à toute personne désireuse de s’initier à la musique électronique. Night Owl, reprend sur une base plus profonde, plus lourde accompagnée d’une sonorité rappelant un peu le mouvement des vagues tout en évoquant l’obscurité. Odyssey avec une basse lourde et répétitive provoque malheureusement vite le sentiment d’une certaine linéarité. Mais ce titre nous conduit petit à petit vers le renouveau et au titre New Dawn qui nous apporte une certaine fraîcheur avec une basse moins pesante, des effets plus légers et un petit côté jazzy. Format a une mélodie plus discrète mais paradoxalement, elle arrive à se rendre indispensable. Ce titre tout en étant relativement construit est aussi un cliché de la musique électronique linéaire. Un titre rempli de paradoxes. Les deux titres Quadra et Noober, bien qu’ayant une structure et des sonorités différentes, ont une approche similaire. Une transformation de sons analogiques en une sonorité minimale techno accompagnée d’une basse bien appuyée. Le dernier morceau de cet album, Paradise, renoue avec un certain côté mélodieux tout en gardant le rythme ouvert par ses deux prédécesseurs.

Sidearms nous signe un album aux sonorités variées et profondément humaines, mariant l’obscurité et la joie, la mélancolie et la légèreté, l’ancien et le renouveau. Ces dix titres sont le reflet d’une vie humaine transposée en une vision artistique qui nous ouvre les portes du paradis.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising