Danzca (Paul Nazca & Maxime Dangles) – Naphtalina EP

Danzca (Paul Nazca & Maxime Dangles) – Naphtalina EP

Danzca - Naphtalina EP - Signaletik Records

Après avoir entendu le hollandais Darko Esser (review), le duo néerlandais Warren Fellow & Michel Steinbach (review), le français Electric Rescue (review), le label lillois Signaletik Records signe un deuxième artiste et duo issus de ses terres d’origine, Danzca.

Danzca est le coup de poker improbable de deux DJ français, Paul Nazca et Maxime Dangles, coup de poker au résultat aussi surprenant que l’hypothétique et inattendue main qu’est le carré d’as. Maxime Dangles est un jeune DJ en pleine ascension ayant fait ses débuts sur Bambú Records avec I Need Sun et Deuxième Voyage Reworks (review) et sur Kompakt avec Speicher 39. De petit boutonneux de province, il a acquis le statut d’artiste montant de la scène française en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Il enchaine désormais booking un peu partout et les tracks et remixes pour des artistes tous aussi prestigieux les un que les autres.

Paul Nazca, le vieux de la veille, qui s’est installé dans le sud de la France pour cultiver des olives, reprend du service! Connu de tous pour ses nombreux « dancefloors killers », sur Scandium Records (son propre label) et Boxer entre autres. Avec Les Musiques De Mon Moulin sorti en 2003, il obtient une notoriété soudaine auprès de toute une génération mais se fait (malheureusement) plus discret par la suite. Un peu d’ancien, un peu de neuf et le duo Danzca prend forme. Ils n’en sont pas à leur coup d’essai d’ailleurs et ont déjà allègrement transformé l’essai avec leur premier EP, Speicher 63, sorti sur Kompakt. Signaletik Records propose maintenant leur dernier né, l’EP Naphtalina, aussi explosif que quelques bombes au Napalm.

Cette quatrième release du label commence donc avec le morceau Naphtalina. Concentré de rythmes techno anciens mêlés à d’autres plus actuels, un kick puissant le tout accompagné de sons synthétiques et saturés. Nous retrouvons sur la face B un remix de Naphtalina par le mythique Joe Beltram que l’on ne présente plus. On reconnait d’ailleurs d’entrée la touche Beltram. Une bassline bien présente, des rythmes syncopés et surtout une pression qui ne retombe qu’en fin de morceau. Voila donc un remix diablement efficace qui a sur vitaminé l’original et ce pour le plus grand bien de nos oreilles.

Un deuxième track est présent en face B: Little Room. Titre sombre, dont l’énergie nous saisi immédiatement! Les sonorités acid, le kick bien puissant, de bonnes nappes y sont assurément pour beaucoup. Bien que tout aussi rythmé que Naphtalina, Little Room est le titre le plus « mental » de cet EP. Après avoir été déjà bien gâté, Signaletik Records nous offre en prime un bonus track Sioux et quel bonus track! Nous sommes ici dans une tout autre ambiance, plus tribale, mais la bassline rugissante et les sons saturés ponctués d’un vocal digne de la guerre des étoiles nous maintiennent sous pression pendant sept minutes.

En conclusion, une quatrième sortie très riche et qui je pense va se retrouver playlistée par bon nombres de DJ.

Tags

About author: Ant-1

Ant-1

Electronic Music Lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising