Reverse Engineering – Highly Complex Machinery

Reverse Engineering – Highly Complex Machinery

Reverse Engineering - Highly Complex Machinery - Jarring Effects

Le trio déguisé en cosmonautes d’outre-espace a posé le pied sur Terre en 2006 avec un premier EP entre electro et abstract hip-hop bien massif. Un petit pas pour eux, un grand pas pour la scène hip-hop contemporaine. Quatre ans après Duck & Cover, Reverse Engineering revient avec un second album encore plus sombre et insalubre. Les nouveaux héros de Jarring Effects prennent le pli dès l’intro éponyme en forme de dubstep mécanique. Sans voix, ce disque aurait peut être été difficile à écouter dans son intégralité sans bailler une seule fois. Heureusement, le groupe fait appel à des gens honorables comme M-Sayyid sur le hip hop macabre de Miracle That Glows à l’ambiance suffocante pas très loin des productions de son crew d’origine Antipop Consortium.

Sayyid est le featuring le plus prolifique qui donne le plus de relief à cette machine complexe, avec également le rap de sioux Fly, avant de s’associer avec l’autre toaster phare Blu Rum 13 à l’occasion d’un battle sans merci sur le morceau final, qui affiche une réelle complémentarité tripartie entre le groupe et les deux rappeurs. Principalement connu aux côtés de Vadim et Yarah Bravo sur le projet Oneself, Blu Rum 13 ne perd rien de son flow carré et atypique, le genre de maître de cérémonie qui met de l’animation sur ces instrus brutales et sans détour. On trouve aussi une MC croate, Diyala, sur une chanson faussement agressive, et l’ambiance dark et malsaine laisse parfois la place à des rêveries, comme Instant Art avec Jasmine, déjà rencontrée sur le premier opus Duck & Cover, un morceau qu’on assiérait bien sur un banc entre Björk et Massive Attack. Hyperactifs, les Reverse Engineering combinent leurs forces entre sractches, rythmiques guerrières et mélodies sidérales comme sur Romeo Echo ou l’inquiétant Six Clicks, sur lesquel ils affichent leur singularité en toute simplicité au milieu de cet album homogène qui mérite bien qu’on s’y intéresse de plus près, sur disque et en live!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising